Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > « 17 octobre 1961 ». Lettre ouverte au président de la République

« 17 octobre 1961 ». Lettre ouverte au président de la République

mardi 5 octobre 2021, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un collectif unitaire, comprenant notamment la 4ACG, adresse au président de la République une lettre lui demandant la reconnaissance officielle des massacres du 17 octobre 1961. En voici le texte :

Monsieur le président de la République,

Le 17 octobre 1961, à l’appel du FLN, des dizaines de milliers d’Algériens manifestaient pacifiquement à Paris contre le couvre-feu discriminatoire qui leur avait été imposé par le gouvernement de l’époque dont le Premier ministre, Michel Debré, était hostile à l’indépendance de l’Algérie, et le Préfet de Police Maurice Papon sous ses ordres. Ces manifestants défendaient leur droit à l’égalité, leur droit à l’indépendance et le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes. Ce jour-là, et les jours qui suivirent, des milliers de ces manifestants furent arrêtés, emprisonnés, torturés - notamment par la « force de police auxiliaire » - ou, pour nombre d’entre eux, refoulés en Algérie. Des centaines perdirent la vie, victimes d’une violence et d’une brutalité extrêmes des forces de police.

A la veille du soixantième anniversaire de ces massacres, nous estimons qu’il est indispensable que ces derniers soient enfin reconnus comme des crimes d’État, que toutes les archives relatives à ces terribles événements soient ouvertes au plus grand nombre et qu’un véritable lieu de mémoire soit érigé en l’honneur des victimes. Veuillez trouver ci-joint l’Appel du Collectif unitaire pour la reconnaissance des massacres du 17 octobre 1961.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le président de la République, l’expression de notre très haute considération.

appel_60eme_anniversaire_17_octobre_1961

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.