Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > 286 détenus d’opinion en Algérie

286 détenus d’opinion en Algérie

mercredi 7 juillet 2021, par 4acg

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dernière mise à jour, le 08/07/2021 à 13h00.

Détenus d’opinion en Algérie

https://www.algerian-detainees.org/detenus-algeriens/

dont Nacer Meghnine Alger

Fonction : Président de l’association SOS Bab El Oued

https://www.algerian-detainees.org/nacer-meghnine/

“Algérie libre et démocratique”, “État civil et non militaire”, “Qu’ils dégagent tous”… Ces slogans endossés par de nombreux Algériens ont résonné des mois durant dans les rues du pays, secoué depuis le 22 février 2019, par un soulèvement populaire et pacifique inédit.

Le “Hirak”, signifiant mouvement en arabe, a galvanisé les foules, réunissant des Algériens de tous bords. Les revendications étaient à l’identique dans les rues d’Alger, Adrar, Annaba, Béjaïa, Constantine, Khenchela, Oran, Ouargla, Mostaganem, Tlemcen, Tizi-Ouzou… pour un changement du régime politique installé depuis l’indépendance du pays en 1962.

Si le président Abdelaziz Bouteflika a démissionné en avril 2019, une élection présidentielle largement boycottée a installé en décembre de la même année son successeur, Abdelmadjid Tebboune.

Mais les aspirations au changement sont loin d’avoir été satisfaites. Les multiples arrestations de militants dans de nombreuses wilayas (régions), lors des manifestations ou en dehors, ont donné lieu depuis le début du mouvement de contestation, à de nombreuses condamnations.

Des peines considérées par les organisations de défense des droits humains comme injustifiées, pour des citoyens qui ont seulement exercé leur droit de manifestation, d’association, d’opinion et/ou d’expression.

Selon un décompte du Comité national de libération des détenus (CNLD), près de 90 personnes sont actuellement détenues pour des affaires en lien avec la contestation anti-régime et/ou touchant aux libertés individuelles. La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) avait comptabilisé au moins 1000 interpellations et 200 mandats de dépôt au cours de l’année 2019.

NOTRE DEMARCHE

Dans ce contexte, Algerian Detainees, se veut une plateforme donnant de la visibilité à ces nombreux cas individuels, emblématiques d’une profonde crise politique.

Nous y rassemblerons, au fur à mesure des procès, des informations diverses concernant les détenus, dans le but d’informer l’opinion publique.

Notre démarche d’information s’ajoute à celles de nombreuses associations et/ou activistes longuement engagés dans la défense de ces détenus. Ils sont d’ailleurs nos principales sources d’information.

Il s’agit notamment du Comité national de libération des détenus (CNLD), de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH), du Réseau de lutte contre la répression et pour la défense des détenus d’opinion et des libertés démocratiques, des nombreux avocats plaidant pour leur défense et activistes portes-voix de leurs revendications.

Nous sommes un collectif de journalistes algériens et notre initiative est totalement bénévole. Nous ferons au mieux pour livrer une information claire, vérifiée et actualisée et sommes ouverts à toutes suggestions, corrections, additions d’information. Par ailleurs, notre travail est collaboratif. Vous pouvez aussi nous contacter pour toute demande à cette adresse :

contact algerian-detainees.org

Détenus d’opinion en Algérie

https://www.algerian-detainees.org/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.