Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Auvergne Rhône Alpes > 4acg de Rhône-Alpes Ouest : rencontre du 16 février 2022 à Haute-Rivoire

4acg de Rhône-Alpes Ouest : rencontre du 16 février 2022 à Haute-Rivoire

vendredi 25 février 2022, par Georges Duray

Version imprimable de cet article Version imprimable

Participants : Olivier Balvet, Hassina Boudali, Michel Bret, Pierre et Marie-Odile Carlier, Francis Chavrot, Georges et Colette Duray, Guy Piegay.
Excusés : Robert Barlelrin, René Colombier, Denise Gerland, Marie-Louise et Pierre Martin, Fernand Poncet
Marie-Aimée Pupat, étudiante à Lyon, était invitée à notre rencontre ; elle s’est excusée de ne pouvoir y participer mais elle devrait être présente à l’A.G. de Vichy.
Elle a présenté un mémoire de recherche sur « les micro-désobéissances pendant la guerre d’Algérie » à partir du livre de Gérard Kihn, Le Sang des autres (éditions Empreintes).

Les neuf membres présents ont abordé principalement deux sujets : l’avenir de la 4acg et les interventions scolaires.

D’emblée, Pierre Carlier soulève la question suivante : comment 4acg est amenée à travailler avec toutes les associations qui ont un lien avec l’Algérie comme « Coup de Soleil » ?
Olivier Balvet rappelle que, dans les cinq prochaines années, le nombre des anciens appelés va fortement diminuer et qu’il s’agit de laisser l’avenir aux plus jeunes. Pour tout ce qui est projets, dans cinq/six ans, on ne disposera plus du même argent. Il rappelle la position de Bernard Gerland qui disait « Prudence, prudence, dans nos relations avec les associations qui ont un lien avec l’Algérie. »

La discussion s’engage ensuite sur le document de travail concernant l’avenir de 4acg.
- Michel Bret se rappelle les phrases fortes d’Hakim Addad à Manosque : « Continuez à faire vivre votre association car elle est utile pour le peuple français… et également utiles pour que les Algériens connaissent une autre partie de l’Histoire qui ne leur a pas été racontée… »
A propos des témoignages, Francis Chavrot ajoute : « Si tu ne souffres pas, ne parle pas de la souffrance. Si tu n’as pas vécu cela – sois prudent – ne dis rien ».
- Hassina Boudali insiste sur la nécessité de conserver la mémoire de notre histoire commune et prend l’exemple de Novi, la ville de son enfance : « C’est une des premières villes habitées par les colons, où se trouve une pierre sur laquelle est gravé 1832 ; les gens ont gardé jalousement cette stèle comme a toujours été respectée la maison de Monsieur Faisan, une belle maison coloniale avec un jardin botanique de toute beauté… Il y a quelque chose qui est de l’Histoire commune. »
- Guy Piegay pose la question : « Beaucoup de jeunes sont allés en coopération dans la décennie qui a suivi la guerre… n’y a -t-il pas une ouverture à faire en direction de ces gens ? »
On a ensuite évoqué les « Pieds Rouges ».

Interventions scolaires Michel Bret, dans le cadre de l’ONAC, a participé à des interventions dans deux lycées : le lycée Colbert à Lyon et le Lycée Anna de Noailles à Evian. Il nous informe d’autre part que le 19 mars 2022, il participera à un hommage à Bernard Gerland organisé par le Parti Communiste de Lyon.

Questions diverses
- Plusieurs d’entre nous vont aller à l’AG de Vichy les 11-12-13 mars 2022, ils s’inscriront eux-mêmes dans les ateliers de réflexion (organisation des voyages, financement des projets, rapprochement avec d’autres associations, etc.)
- Le cinq mai 2022, Romano Bottinelli présentera son film « Ce que la guerre a fait de nous » au collège de Panissières et demande que des anciens appelés viennent témoigner.
- Francis aura 90 ans ce 26 avril et il est heureux d’arroser cela avec nous : « Je me sens bien dans ce petit groupe et dans les objectifs de la 4 ACG » nous dit-il.

Georges Duray

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.