Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Femmes et Guerre d’Algérie > Algérie, révolution entre hier et aujourd’hui : Mina Kaci et Samia Messaoui (...)

Algérie, révolution entre hier et aujourd’hui : Mina Kaci et Samia Messaoui ont été invitées par « Femmes Solidaires » à Marseille le 16 octobre 2020

lundi 2 novembre 2020, par Danièle Malley Champeaux , Annick Karsenty

Version imprimable de cet article Version imprimable

A cette occasion,
Mina Kaci a présenté son dernier livre « One Two Free nouvelle Algérie » qui se révèle passionnant, émouvant. Mina Kaci a su communiquer son énergie, son enthousiasme, c’est important dans la période sinistre que l’on traverse.

Le débat a porté sur l’avenir du Hirak, les rapports de force internes, la place et le rôle des islamistes et bien sûr la place et le rôle des femmes, des féministes algériennes. Ces femmes se battent avec énergie pour que leurs revendications soient prises en compte par l’ensemble du mouvement Révolution.

35 personnes environ en majorité des femmes étaient présentes et très intéressées.

JPEG

Au centre : Mina Kaci ancienne journaliste à l’Humanité́ jusqu’en 2019 et qui maintenant se tourne vers l’écriture.
Son premier livre : « Enlevée par Boko Haram » coécrit avec Assiatou.
De part et d’autre Annick Karsenty présidente de F.S. Marseille et Samia Messaoudi, toutes deux membres de la direction nationale de Femmes Solidaires.

Samia Messaoudi est à̀ Paris, journaliste à Clara Magazine et à Beur FM
Elle était également invitée le 17/10 à la projection du film « Le silence du fleuve » en présence du réalisateur Mehdi Lallaoui,
en partenariat avec 4ACG, MRAP, ANPNPA, ANCRAGE, ACT

Ahmed Cherif-Chaouch peintre laqueur calligraphe a illustré l’évènement.

JPEG

JPEG

Calligraphie de Ahmed Cherif-CHahouch « contre les violences »

JPEG

Cette manifestation a été organisée par Femmes solidaires de Marseille en partenariat avec 4ACG, MRAP, ANPNPA, ANCRAGE, ACT


Association Femmes solidaires : historique

https://fr.wikipedia.org/wiki/Femmes_solidaires


Femmes solidaires Marseille

http://femmessolidairesmarseille.unblog.fr/l-association-femmes-solidaires/

« Enlevée par Boko Haram », par Assiatou et Mina Kaci
Par Solange Cidreira


Mais qui est Boko Haram ? Comment la secte va se transformer en mouvement intégriste ? Quels sont ses ressorts ? Qui sont ses soutiens ?

Fondée en 2002 par Mohammed Yusuf, la secte se propage rapidement au Nord du Nigéria. En effet ce pays malgré sa place de première puissance économique de l’Afrique consacre seulement 12 % de son budget aux secteurs sociaux, 68 % de sa population est analphabète et la corruption gangrène toute la société. La conjugaison de ces facteurs, alliée à des fonds fournis par des pays du Golfe ont permis au mouvement intégriste de proliférer.
Le meurtre du fondateur de la secte et l’arrivée d’Aboubakar Shekau comme chef, marquent un tournant dans la stratégie utilisée par le mouvement. Les femmes sont les premières cibles. L’école leur est interdite. L’enlèvement de 276 lycéennes à Chibok en 2014 et la destruction de la ville de Baga en 2015 vont marquer les esprits.
Boko Haram utilise les mêmes armes que les mouvements terroristes d’autres pays (Algérie, Irak). La férocité des meurtres, leur fascination pour la violence, leur goût du meurtre public, le viol maquillé en « mariage », la réduction des filles, des fillettes et des garçons en esclavage ou utilisés comme kamikazes sont des armes utilisées couramment par ces prétendus purs de Dieu.
Tant que Boko Haram s’attaquait aux militaires, la population a été assez indifférente à ses exactions. Aujourd’hui elle essaye de se défendre avec la création de milices privées, mais sans atteindre le résultat escompté, tant l’idéologie salafiste a réussi à imprégner la société nigériane.

La force du livre est de montrer que les membres de la secte sont enfants de l’ignorance, férus de Youtube, et il démontre à travers leurs actes leur fascination pour le pouvoir et l’argent.

Source : https://www.gaucherepublicaine.org/respublica/enlevee-par-boko-haram-par-assiatou-et-mina-kaci/7397785

Note

Cherif Ahmed-Chaouch peintre laqueur calligraphe

https://www.cherifahmedchaouch.com/laque

JPEG