Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Anticoloniale et antiraciste : une semaine qui dure un mois

Anticoloniale et antiraciste : une semaine qui dure un mois

mercredi 15 février 2017, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Il y a quelques années, cet ensemble de manifestations s’étalait sur une semaine. Hélas, la matière est aujourd’hui tellement fournie qu’on a du mal à la limiter à… un mois ! Inaugurée le 23 février, la « semaine » anticoloniale et antiraciste se terminera en effet le 30 mars, par la projection à l’Hôtel de Ville de Paris du film de Raymond Hannon, « Mon Algérie ».

Entre temps, se succéderont dans de nombreux lieux de la capitale une pléiade de débats, rencontres, animations, expositions, concerts, projections, sur les sujets les plus divers, mais traitant tous du racisme, du colonialisme, de l’exploitation des peuples et des individus.

De l’Afrique à la Nouvelle-Calédonie, de Madagascar à l’Indonésie, du Kurdistan en Haïti, en passant par Cuba et le Maroc, seront abordées, présentées et débattues les questions économiques, sociales et politiques auxquelles se trouvent confrontées les populations de ces pays.

Côté Algérie, le programme est riche. Une soirée sera consacrée à Fernand Iveton, l’indépendantiste Algérien guillotiné par l’état français. Une projection du film de François Demerliac « Maurice Audin, la disparition », est organisée au Centre culturel Algérien. Seront projetés par ailleurs « La Bataille d’Alger », « Algérie du possible », de Viviane Candas et « Mon Algérie » de Raymond Hannon. Sans oublier bien sûr le film d’Emmanuel Audrain sur la 4acg, « Retour en Algérie » qui sera présenté tous les samedis matin à 11h, au cinéma Luminor, rue du Temple, dans le 4e, près de l’Hôtel de Ville.
Viendront notamment compléter ce volet algérien, une rencontre sur les survivances coloniales entre la France et l’Algérie, et un débat sur le livre d’Amel Chaouati, « Les Algériennes du Château d’Amboise ».
Enfin, du 20 au 30 mars, à la mairie du 2e arrondissement de Paris, la 4acg présentera l’exposition réalisée par notre ami Pierre Verbraeken , « Un appelé en Algérie se souvient », à partir de son vécu au service de propagande, la bien nommée « Compagnie des tracts et hauts-parleurs ».

Et la 4acg sera heureuse de vous accueillir au Salon anticolonial, les 4 et 5 mars, où nous tiendrons un stand en compagnie de nos amis « Réfractaires non-violents ».

Pour le programme complet des manifestations, cliquer ci-dessous

Programme part 1
A télécharger


Programme part 2
A télécharger

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.