Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Armand Vernhettes et le sens de la fraternité entre les peuples

Armand Vernhettes et le sens de la fraternité entre les peuples

lundi 19 février 2018, par Alain Desjardin , 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Disparition d’Armand Vernhettes, le mardi 13 février 2018. Déclaration d’Alain Desjardin, le vendredi 16 février à Montjaux

Par une conférence de presse donnée à Albi le 3 février 2004, 4 paysans du Tarn et de l’Aveyron, Michel Delsaux, Rémi Serres, Georges Treilhou et Armand Vernhettes, ont rendu publique la naissance de l’association d’Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre (4acg).

Les fondateurs : Michel Delsaux, Rémi Serres, Armand Vernhettes et Georges Treilhou (de g. à d.). 2004

Il est utile aujourd’hui de rappeler un extrait de leur engagement public :

« Nous sommes quatre anciens appelés en Algérie. A cette époque, nous les gars du contingent, nous n’avons rien dit. Nous n’avons pas eu le courage de hurler notre désaccord au monde.
Aujourd’hui, bien que percevant de modestes retraites, nous avons décidé de refuser pour nous-mêmes la pension liée à la retraite du combattant, et de la reverser à des populations qui souffrent de la guerre, ou à des organismes qui œuvrent pour la paix.
Ce que nous avons vu et vécu en Algérie, l’inutilité de ce conflit, la conscience de l’horreur de la guerre, le désir de transmettre cette mémoire aux jeunes générations, nous pousse à cette démarche. »

Plusieurs centaines de personnes, rejoindront la 4acg à partir de la « Charte des Valeurs », dont voici un court extrait :

« La 4acg refuse la violence et la guerre, comme moyen de résolution des conflits, car elle génère toujours une spirale qui conduit fatalement à la barbarie ».

« L’Association se déclare particulièrement attachée :
A l’amélioration des rapports humains, par l’effort de compréhension des différences culturelles, philosophiques, religieuses et politiques, pour établir une relation, non pas basée sur le mépris, le racisme, le rapport de force, mais sur la recherche de la paix qui ne peut exister sans la justice. »

Le versement à l’association de la pension du combattant, les dons et les cotisations d’ami(e)s permettent, depuis 2004, de soutenir financièrement et par des liens d’amitié des associations, principalement en Algérie et en Palestine.

Armand Vernhettes en a été l’un des présidents, rigoureux, et humain dans ses décisions. Annick, son épouse, durant dix années de mandat, a participé à la bonne et honnête gestion de l’association.

Aujourd’hui, par delà les deux rives de la Méditerranée, une « Charte de la Fraternisation entre les Peuples Français et Algérien », facilite l’aboutissement de projets culturels, économiques et sociaux.

Armand a été avec nous un bâtisseur de ponts de fraternité entre peuples.

Armand, tu as été un paysan éleveur-semeur, les graines d’amour et de fraternité que tu as semées en Algérie et en France fleuriront et embaumeront ces espaces de fraternité et de paix qui te tenaient tant à cœur et auxquels tu as fortement participé par ton engagement.

Alain Desjardin

Président de la 4acg

16 février 2018