Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Arnaud Montebourg, nouveau Président de l’association France-Algérie

Arnaud Montebourg, nouveau Président de l’association France-Algérie

mercredi 3 juillet 2019, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Fondée en 1963 notamment par Edmond Michelet, Geneviève Anthonioz-de Gaulle, le Général Jacques de Bollardière, François Mauriac, Germaine Tillion et Stéphane Hessel, l’association France-Algérie vient de se doter d’un nouveau Président en la personne d’Arnaud Montebourg.
Dans son discours d’investiture, « Aux côtés de l’Algérie », l’ancien ministre s’adresse à tous les citoyens des deux rives de la Méditerranée pour promouvoir et renforcer les relations de fraternité entre les deux peuples. Voici son discours, prononcé à Paris le 17 juin 2019.

« Aux côtés de l’Algérie »
Discours d’Arnaud Montebourg,
Président de l’Association France Algérie

Je veux remercier les participants de leur présence, au moment où l’Algérie traverse des évènements tout à fait exceptionnels. Or, que voulaient les fondateurs de l’Association France Algérie, en 1963 ? Réunir celles et ceux qui s’étaient battus pour que le peuple algérien conquière sa liberté, son indépendance, sa souveraineté, la maîtrise de son destin. Ils voulaient décider et choisir par eux-mêmes ce qu’il ferait de lui-même. Les fondateurs de l’Association venaient d’horizons différents : Edmond Michelet, Geneviève Anthonioz-de Gaulle, le général de Bollardière, François Mauriac et Raymond Aron, Germaine Tillion, Stéphane Hessel, Jean Daniel, Jean Lacouture…
Cinquante-six ans après, nous sommes réunis par la même idée : être aux côtés du peuple algérien qui veut reconquérir sa liberté, son indépendance et recouvrer la maîtrise de son destin. Le puissant mouvement populaire qui éclot en Algérie est un tournant majeur, un demi-siècle après l’Indépendance. Chaque jour nous montre l’ampleur des changements en cours qui dessinent l’histoire en train de se faire. Chaque semaine nous montre un peuple déterminé, politisé au meilleur sens du terme, responsable. Un mouvement populaire qui a su écarter la violence, qui se montre exemplaire. Dans les années soixante, Alger était pour le monde « la Mecque des révolutionnaires » ; aujourd’hui Alger est à la face de tous l’exemple d’un élan démocratique d’un peuple à l’assaut de sa liberté. Il est capable de faire mentir les leçons du premier printemps arabes.

Les Algériens veulent affermir leur indépendance. Ils n’ont besoin de personne pour leur administrer des conseils ou formuler des jugements. Ils n’ont pas besoin qu’on leur dise ce qu’ils doivent faire ! C’est la raison pour laquelle nous nous abstenons d’intervenir même si nous les encourageons à exprimer fortement ce qu’ils veulent faire. Nous devons tenir compte de cela. La relation entre l’Algérie et la France est toujours passionnelle. On le voit dans les manifestations. Toute maladresse venant de Paris serait exploitée par ceux qui veulent creuser un fossé entre les deux rives de la Méditerranée.
Parce que nous croyons à un partenariat d’exception entre nos deux pays, nous avons le devoir de préparer l’avenir de la relation franco-algérienne. L’Algérie nouvelle qui émergera de la tourmente actuelle doit pouvoir rencontrer demain une France fraternelle ouverte à une coopération tout à fait renouvelée. Au-delà du commerce, de l’investissement, nous aurons à construire ensemble des réponses intelligentes et collectives aux défis de la mondialisation : co-localisations, projets de recherche en commun, développement de partenariats industriels innovants, exploration en commun par nos universités des chemins de la connaissance.
La tâche de l’Association France Algérie est là : dessiner avec un temps d’avance, ce que sera la nouvelle relation entre nos deux pays. Car ce que nous avons en partage est considérable. La culture, la littérature, le cinéma, les arts plastiques, le montrent avec force. Ces échanges permanents de nos cultures au quotidien, ce pont humain sont une réalité qui ne pourra jamais être effacée. Et durant ces mois d’effervescence en Algérie, nous avons résolu de multiplier les initiatives en ce domaine, depuis janvier. Notre dernier Bureau a établi un programme fourni jusqu’en juin 2020. Nous retrouvons d’ailleurs là encore le fil de l’AFA des origines. Une de leurs premières démarches fut d’aider à la reconstitution de la Bibliothèque universitaire d’Alger, détruite par un incendie.

Demain, nous agirons, spécialement auprès des pouvoirs publics en France, en faveur du partenariat d’exception dont nous avons besoin, dans le domaine économique, industriel, agro-alimentaire, dans celui des nouvelles technologies, comme dans celui de l’éducation, de l’édition, du cinéma. C’est le moment ! Nos media, jusqu’à présent souvent réservés sur l’Algérie, découvrent la réalité d’un peuple exceptionnel. A nous de montrer le chemin qu’ouvre ce renouveau. Voilà le rôle de l’Association France Algérie : fidélité à sa mission, dans le droit fil de ce qu’ont voulu mes prédécesseurs, Pierre Joxe ou Jean-Pierre Chevènement. Et engagement pour l’avenir de la relation entre nos deux peuples. Nous avons beaucoup à dire, et nous avons aussi le devoir de nous retenir. Nous savons que la pudeur est parfois productive et nécessaire. Nous sommes économes de nos mots, mais quand nous les prononçons ils doivent être forts. C’est le sens de « Fraternité » le communiqué que nous avons diffusé, qui rappelle les similitudes entre notre Révolution pour la liberté, l’égalité et la fraternité, et l’élan populaire des Algériens pour la reconquête de leurs libertés de leur indépendance et de la maîtrise de leur destin. Cette similitude fait que nous avons beaucoup de choses à nous dire et à faire ensemble.

Arnaud Montebourg
Président de l’Association France Algérie

https://associationfrancealgerie.fr/index.php/2019/06/24/discours-darnaud-montebourg-president-de-lassociation-france-algerie/

Arnaud Montebourg
https://fr.wikipedia.org/wiki/Arnaud_Montebourg

Messages

  • « C’est le sens de « Fraternité » le communiqué que nous avons diffusé, qui rappelle les similitudes entre notre Révolution pour la liberté, l’égalité et la fraternité, et l’élan populaire des Algériens pour la reconquête de leurs libertés de leur indépendance et de la maîtrise de leur destin. Cette similitude fait que nous avons beaucoup de choses à nous dire et à faire ensemble. »

    Merci Monsieur Montebourg

    Mais la Révolution pour la liberté, l’égalité et la fraternité existe aussi avec les actions des « gilets jaunes », ici en France

    Roger

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.