Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Brèves d’infos !

Brèves d’infos !

vendredi 23 septembre 2016, par 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

mise à jour décembre 2017

Le président Bouteflika est « parfaitement en forme » (Le Drian)
Huffington Post 8.12.17
Après Ahmed Ouyahia, c’est au tour du ministre français de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, d’affirmer que le président de la République, Abdelaziz Bouteflika est « parfaitement en forme ».
Jean-Yves Le Drian, invité sur France Inter à répondre à une question sur « l’état physique et intellectuel » du président Bouteflika, a expliqué que « le président Macron l’a rencontré et a échangé longuement avec lui sur l’ensemble de la question de la relation bilatérale entre la France et l’Algérie, mais aussi sur la situation dans le monde. Un échange qui était utile, il (président Bouteflika) a parlé avec le président Macron de manière longue et ça a permis d’avoir un échange approfondi sur l’ensemble de nos relations »
http://www.huffpostmaghreb.com/2017/12/08/bouteflika-drian_n_18760988.html

Emmanuel Macron à El Watan : « Je reviens dans l’état d’esprit d’un ami de l’Algérie »

Le président de la République française, Emmanuel Macron, effectue aujourd’hui une visite officielle en Algérie. A cette occasion, il nous a accordé une interview dans laquelle il livre sa vision de ce que devront être les relations entre la France et l’Algérie.

« Avec l’Algérie, la France doit construire un axe fort, un axe autour de la Méditerranée qui se prolonge vers l’Afrique », ambitionne-t-il. « Nos deux pays doivent s’enrichir mutuellement de leurs expériences, de leurs savoir-faire et de leurs richesses humaine et culturelle », propose-t-il encore.

Article El Watan du 6 décembre.

L’enjeu, c’est 2019. Edito du journal El Watan du 25 novembre.
Les élections locales qui viennent de se tenir achèvent un cycle électoral qui a commencé en 2014. Le pouvoir, qui s’échine à clamer que le pays vit dans la stabilité, refusant de voir un statu quo dont les lendemains sont incertains, a donc réussi le pari de tenir les rendez-vous électoraux dans leurs délais. Il en est ainsi depuis 1997, année officielle du retour « au processus démocratique ». Mais depuis 20 ans, les élections donnent pratiquement les mêmes résultats : en plus de la « victoire » quasi systématique des partis du pouvoir (le duo FLN-RND n’a jamais été remis en cause), nous assistons aux mêmes ingrédients faits de dénonciations de fraude d’un côté et du satisfecit d’avoir « réussi un rendez-vous démocratique » de l’autre…/…
Lire la suite ici

Olivier Lecour Grandmaison. Universitaire
« La reconnaissance des crimes coloniaux a déjà eu lieu dans plusieurs pays »
Avant la très prochaine visite d’Emmanuel Macron en Algérie, le 6 décembre, que faut-il en attendre par rapport au contentieux historique entre la France et l’Algérie ?
A tout le moins qu’Emmanuel Macron, désormais président de la République, respecte la parole d’Emmanuel Macron candidat, lorsqu’il a déclaré, sur la chaîne de télévision Echorouk News en février 2017, que « la colonisation était un crime contre l’humanité ». N’oublions pas cependant que cette forte déclaration a été suivie de propos alambiqués sur le fait que « la France aurait installé les droits de l’homme en Algérie » mais qu’elle aurait « oublié de les lire ».
http://www.elwatan.com/hebdo/france/la-reconnaissance-des-crimes-coloniaux-a-deja-eu-lieu-dans-plusieurs-pays-21-11-2017-357116_155.php

Algérie-France : Macron enfin à Alger

Le président français, Emmanuel Macron, effectuera le 6 décembre prochain sa première visite en Algérie depuis son accession à la magistrature suprême. Hormis les dossiers économiques, il reste à savoir quels sont les autres volets de la coopération qui mériteraient l’attention des deux capitales, Alger et Paris.
Article El Watandu 16 novembre

Sahara occidental : Mohamed Salem Ould Salek réagit au propos du roi du Maroc
« La voie intransigeante et enfantine que suit le roi du Maroc mènera droit la monarchie Allaouite vers la dérive », pense le chef de la diplomatie sahraoui, Mohamed Salem Ould Salek.
Le ministre des Affaires étrangères de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), a violemment réagi au dernier discours de Mohamed VI qui réaffirmait qu’aucun règlement du dossier du Sahara Occidental n’est envisageable en dehors de la souveraineté de son pays. « Le Maroc navigue à contre-courant », a dénoncé, hier, Ould Salek, lors d’une conférence de presse tenue à Alger. Pour le ministre des AE de la RASD, le discours du roi à l’occasion de commémoration de l’invasion de la République sahraoui « est le moins que l’on puisse dire désespéré et reflète l’idiotie dans ses plus profondes expressions ». « La voie intransigeante et enfantine que suit le roi du Maroc mènera droit la monarchie Allaouite vers la dérive », ajoute le conférencier, expliquant que la violation de l’accord signé par son père Hassan II après 16 ans de guerre et l’ignorance des décisions de la communauté internationale, accentuera la pauvreté des marocains et conduira le royaume chérifien à l’isolement sur le plan international, régional et africain.
Le temps d’Algérie, 9 novembre 2017
https://www.letempsdz.com/index.php/132-actualite/194731-%C2%ABun-discours-d%C3%A9sesp%C3%A9r%C3%A9-et-empreint-d%E2%80%99idiotie-%C2%BB

Afrique : Comment décoloniser les mentalités ?
C’est parce que le colonialisme est un phénomène historique qui a touché plusieurs nations que des spécialistes sont venus donner leurs visions sur ce sujet délicat, lors d’une rencontre, organisée, mercredi après-midi, au Salon international du livre d’Alger.
C’est dans la salle du Sila qu’une assistance nombreuse est venue assister à cette conférence fortement intéressante, intitulée « Autopsie du colonialisme », animée par des universitaires et chercheurs algériens et étrangers. Cette conférence a été présidée par l’éditeur algérien Rachid Khettab.
Le chercheur algérien, Hamid Fouad Soufi, indique d’emblée que nous n’avons rien fait pour analyser ce que pouvaient être le système colonial et le colonialisme en Algérie. « On a étudié, dit-il, leurs effets mais on n’a pas cherché leurs causes. Et du coup, certains disent que si nous avons été colonisés, c’est parce que nous étions colonisables.
http://www.elwatan.com/actualite/afrique-comment-decoloniser-les-mentalites-03-11-2017-355917_109.php

Ahmed Ouyahia à Skikda : « Bouteflika va lancer une série de réformes »

Pour sa première sortie publique dans le cadre de la campagne électorale, Ahmed Ouyahia, secrétaire général du RND, était hier à Skikda, où il a tenu un discours de plus d’une demi-heure.

En plus de ses tournures de phrases habituelles et si usitées, il profitera de son auditoire pour revenir sur certains aspects économiques du pays et glorifier au passage le rôle du président de la République concernant la stabilité du pays.

Article El Watan du 5 novembre 2017

Tourner la page de la Guerre d’Algérie : Paroles d’appelés
Écrire une page d’histoire avant de la tourner, c’est l’ambition affichée par les auteurs du livre collectif Tourner la page de la Guerre d’Algérie : Parole d’appelés, paru récemment en auto-publication soutenue par l’Association française des anciens appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre (4ACG).

http://www.elwatan.com/-00-00-0000-355741_155.php

L’Algérie construit un mur high-tech à ses frontières avec le Maroc
Bladi.net – site d’informations marocain - 30 octobre 2017
Un mur d’isolation high-tech est actuellement en cours de construction par l’Algérie au niveau de ses frontières avec le Maroc.
Selon le site Algérie-Focus, qui se réfère au site Al Beladi, une commission de haut niveau composée de responsables des ministères de l’Intérieur, des travaux publics, des technologies de l’information vient d’être mise en place pour superviser les travaux.
Les travaux avaient déjà été lancés dans le passé avant d’être ralentis, soutient la même source, précisant qu’ils ont été relancés suite à la dégradation des relations entre les deux pays après les propos du ministère algérien des Affaires étrangères accusant les autorités marocaines de blanchir l’argent de la drogue en Afrique.
Le système de surveillance est fourni pas une société allemande dont le nom n’a pas été divulgué et l’on méconnaît également le coûts de ces travaux, fait savoir la même source, pour qui ce mur d’isolation high-tech est une mesure de prévention.
En ligne de mire du côté algérien, le prochain lancement par le Maroc d’un satellite de surveillance fourni par la France. Celui-ci inquiète non seulement l’Algérie mais aussi l’Espagne, deux pays qui ne possèdent pas actuellement cette avance technologique ou partiellement.
https://www.bladi.net/algerie-marocain-frontieres-mur,49907.html

Mokrane Aït Larbi. Avocat et défenseur des droits de l’homme : « Envisager un 5e mandat pour le Président est une provocation… »

Sérieuse option ou écran de fumée ? « Le but du débat sur l’éventualité d’un 5e mandat pour Abdelaziz Bouteflika est de détourner l’opinion publique et de faire oublier la crise multidimensionnelle à laquelle le pouvoir actuel est incapable de trouver des solutions », analyse Mokrane Aït Larbi. « Toute tentative d’un 5e mandat ou de ‘‘tawrith’’ (succession dynastique) poussera inévitablement le peuple à s’exprimer dans la rue », prévient

Article El Watan du 24 octobre

Les libertés et droits de l’homme en Algérie : le rapport critique du Conseil de l’UE.

Le Conseil de l’Union européenne critique sévèrement l’Algérie sur la question des droits de l’homme.
Faisant la distinction entre le contenu de la législation et les pratiques des autorités, l’UE souligne, dans son rapport annuel adopté le 16 octobre dernière et rendu public sur son site depuis hier, plusieurs atteintes aux libertés fondamentales, dont la réunion, la presse et l’expression.
Dans ce document qui évoque la situation des droits de l’homme et la démocratie dans le monde, l’UE presse les autorités algériennes de mettre en œuvre les dispositions de la nouvelle constitution afin de remédier aux défaillances constatées. « La mise en œuvre rapide et efficace de la révision constitutionnelle sera déterminante pour remédier aux défaillances actuelles.
Article El Watan du 21 octobre2017.

Jérusalem (AFP) - Israël a approuvé lundi la construction de 31 logements pour colons juifs à Hébron, une première depuis 2002 dans une ville offrant l’un des visages les plus frappants de l’occupation et de la colonisation israéliennes en Cisjordanie.
L’autorité israélienne faisant office de gouvernement en Cisjordanie, territoire occupé depuis 50 ans par l’armée israélienne, a accepté une demande de permis de construire pour 31 logements dans le centre d’Hébron, a indiqué à l’AFP l’organisation israélienne anticolonisation La Paix maintenant.
Les 31 logements sont appelés à voir le jour sur un terrain militaire situé sur al-Shouhada : autrefois l’une des rues commerçantes les plus actives de la région menant au tombeau des Patriarches, celle-ci est devenue une artère fantôme sous l’effet du conflit israélo-palestinien et de l’occupation.
La réouverture d’al-Shouhada est un cri de ralliement permanent des Palestiniens.
La ville d’Hébron est une poudrière où quelque 800 juifs vivent, pour la plupart par conviction idéologique, sous haute protection militaire, parmi 200.000 Palestiniens. La coexistence des Palestiniens et des juifs y est une source de tensions et de violences permanentes.
L’annonce de nouveaux logements pour colons est d’autant plus sensible que l’Unesco a inscrit en juillet la Vieille ville d’Hébron sur la liste du patrimoine mondial en danger. Cette décision ainsi que la caractérisation d’Hébron comme ville islamique ont provoqué la fureur israélienne, les juifs revendiquant une présence de 4.000 ans à Hébron.
https://fr.news.yahoo.com/isra%C3%ABl-approuve-31-logements-colons-%C3%A0-h%C3%A9bron-premi%C3%A8re-173442527.html

Benjamin Stora, l’historien qui murmurait à l’oreille des présidents

Le spécialiste de la guerre d’Algérie a eu largement ses entrées à l’Élysée depuis le début des années 1980. L’occasion pour lui d’affronter avec les différents chefs de l’État l’épineuse question de la repentance.
http://www.slate.fr/story/152498/stora-elysee-question-delicate-repentance-stora

Israël persiste. Mercredi, l’Etat hébreu a approuvé 1.323 logements supplémentaires pour colons en Cisjordanie, portant à 2.646 le nombre d’unités d’habitation validées en trois jours, dans une nouvelle poussée de la colonisation en territoire palestinien occupé.

L’autorité faisant office de gouvernement israélien en Cisjordanie avait approuvé lundi 31 logements pour colons dans la ville de Hébron – une première depuis 2002 – et 1.292 mardi dans toute la Cisjordanie. Elle a poursuivi sur sa lancée mercredi avec 1.323 logements, dont 102 pour la construction de la première colonie impulsée par un gouvernement israélien depuis 25 ans (Amihai), a rapporté l’organisation israélienne anti-colonisation la Paix maintenant.
http://www.20minutes.fr/monde/2153951-20171019-cisjordanie-2646-nouveaux-logements-approuves-israel

Sous la signature de son représentant Ferhat Mehenni, le « gouvernement provisoire kabyle » demande à l’ONU, dans une lettre du 28 septembre 2017 adressée à son secrétaire général, le droit du peuple kabyle à l’autodétermination.
https://www.siwel.info/memorandum-partie-1-demande-de-reconnaissance-formelle-droit-peuple-kabyle-a-lautodetermination_50745.html

Extrait d’une interview de Benjamin Stora dans le quotidien La Croix du 13 octobre 2017
Connaître l’histoire des pays du Sud est la seule façon d’éviter la guerre des mémoires, écrivez-vous. Est-ce possible en ce qui concerne l’Algérie ?
Benjamin Stora : Ce qui est devant nous, depuis quelques années déjà, c’est la question coloniale, instrumentalisée sur les deux rives de la Méditerranée. Certains cercles du pouvoir en Algérie ont intérêt à entretenir une mémoire de guerre qui les légitime. En France, des clientèles électorales adossées à l’histoire de l’Algérie française construisent une extrême droite très puissante. Des deux côtés, ceux-là ne veulent pas la paix.
Depuis quarante ans que je travaille sur cette histoire, j’avoue connaître des moments de découragement. La production du savoir historique ne suffit pas devant l’ampleur du traumatisme : 132 ans, six générations de vie commune forgent une situation comparable à nulle autre. Côté français, il existe une blessure du nationalisme qui entrave le deuil et côté algérien, une manière d’être inconsolable, malgré les gestes accomplis.
Dans ce contexte, tenir le fil d’une réconciliation mémorielle est extrêmement délicat. Pourtant, nous n’avons pas le choix : l’Algérie représente la plus grande frontière avec l’Europe. Cela nécessite de reconnaître les souffrances des deux côtés, de soutenir des initiatives culturelles, de déminer sans cesse les instrumentalisations
https://www.la-croix.com/Journal/Lhistoire-limmigration-demeure-peripherique-2017-10-13-1100883826

Le centre culturel algérien de Paris a organisé une rencontre consacrée au 17 octobre 1961 à Paris, en présence d’historiens, d’écrivains et d’artistes, ayant apporté de forts témoignages sur ce crime “impuni” par les autorités françaises.
Comme chaque année, les événements du 17 octobre 1961 sont commémorés en Algérie mais aussi en France par la communauté algérienne. C’est ainsi que le centre culturel algérien de Paris (CCA) a organisé dernièrement une rencontre d’historiens et d’auteurs consacrée à cet épisode de la lutte pour la libération nationale. Ainsi, l’historien Gilles Manceron et l’écrivain algérien Mohand Zeggagh, auteur du livre Prisonniers politiques FLN en France pendant la guerre d’Algérie, ont apporté leurs témoignages sur les manifestations du 17 octobre. À l’origine pacifique, organisé à Paris par les Algériens de France pour revendiquer leur droit à l’indépendance, l’événement a connu un déferlement de violence de la part de la police sous les ordres du préfet Maurice Papon.
http://www.liberte-algerie.com/culture/un-evenement-inscrit-dans-la-memoire-collective-279122

Israël. Vers une nouvelle poussée de colonisation
Israël devrait faire avancer, à la mi-octobre, différents projets pour la construction de plus de 3.700 logements de colonisation en Cisjordanie occupée, y compris, pour la première fois depuis des années, dans la ville palestinienne d’Hébron. La colonisation, c’est-à-dire la construction d’implantations civiles en territoire occupé, est considérée par une grande partie de la communauté internationale comme faisant obstacle à la paix entre Israéliens et Palestiniens.
http://www.letelegramme.fr/monde/israel-vers-une-nouvelle-poussee-de-colonisation-11-10-2017-11696905.php#BbQTk5JbtsltEQCD.99

La classe politique unanime
L’armée ne doit pas empêcher le changement

L’impasse politique dans laquelle s’est engagé le pouvoir ne cesse de faire réagir la classe politique qui interpelle, unanimement, l’armée sur son rôle constitutionnel à permettre une sortie de crise.

Article El Watan du 10 octobre

El Watan : « Trop, c’est trop ! » Déclaration de Ahmed Taleb-Ibrahimi, Ali-Yahia Abdennour et Rachid Benyellès.

Au-delà des conditions particulières dans lesquelles il avait été porté au pouvoir en 1999, ou des ajustements successifs de la Constitution pour en faire un document assurant une présidence à vie, le chef de l’Etat actuel, très lourdement handicapé, notamment depuis sa deuxième hospitalisation à l’étranger en mai 2013, n’est manifestement plus en mesure de continuer à diriger le pays.
Article El Watan du 9 octobre .

Reconnaissance par la France des crimes coloniaux : « Que Macron passe aux actes »
L’universitaire Olivier Le Cour Grandmaison a souhaité samedi que le président Emmanuel Macron passe aux actes « après sa déclaration à Alger qualifiant la colonisation France de crime contre l’humanité ».
http://www.aps.dz/algerie/63433-reconnaissance-par-la-france-des-crimes-coloniaux-que-macron-passe-aux-actes#.Wc-pti8hi38.facebook

« Etre communiste, c’est refuser le défaitisme »
Entretien de William Sportisse au quotidien « Soir d’Algérie », réalisé par Arezki Metref (1re partie)
Le soir d’Algérie : Vous êtes né dans une famille modeste « judéo-arabe », peut-être « judéo-berbère, de Constantine, installée depuis des générations. C’est quoi pour vous Constantine, le berceau de la famille, le port d’attache, la passerelle entre les communautés ?
William Sportisse : Etre né dans une famille modeste attachée à sa culture puisée à la fois dans son fond religieux juif, les coutumes berbères et arabes, utilisant la langue arabe comme véhicule de communication avec les habitants de la ville et aussi dans les conversations familiales, donnant une préférence à l’écoute de la musique andalouse et au malouf constantinois, font partie de mon éducation et de ma formation…
William Sportisse est l’auteur du livre « Le camp des oliviers » paru aux Presse universitaires de Rennes
Lire l’article de « Soir d’Algérie » ( 3 mars 2014)

Enquête sur les oligarques algériens, Abdeslam Bouchouareb, l’homme des Français
par La redaction de Mondafrique, 27 septembre 2017
Abdeslam Bouchouareb, l’homme d’affaires qui rêvait de devenir Premier Ministre, incarne le “Hibz França” (le “Parti de la France”) qui en Algérie, passe souvent pour une force malfaisante. 
En France, un banquier comme Emmanuel Macron peut devenir ministre de l’économie et même Président de la République. En Algérie, un homme d’affaires, Abdesslam Bouchouareb, a été plusieurs fois ministre de l’industrie ces vingt dernières années, même s’il a raté le coche pour devenir Premier ministre. Des deux cotés de la Méditerranée, le mélange des genres se porte bien.
https://mondafrique.com/enquete-oligarques-algeriens-4-abdeslam-bouchouareb-lhomme-francais/

Les réserves de change de l’Algérie à 103 milliards de dollars à fin août 2017
Les réserves de change de l’Algérie se sont établies à 103 milliards de dollars à fin août 2017 (contre 105 milliards de dollars en juillet 2017), a indiqué jeudi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.
Article El Watan du 22 septembre

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.