Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Censure au Salon international du livre d’Alger

Censure au Salon international du livre d’Alger

lundi 16 octobre 2017, par Anne Doussin , 4ACG

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 12 octobre 2017, Olivier Le Cour Grandmaison a fait une déclaration importante contre la restriction des libertés à travers la censure au Salon international du livre d’Alger, qu’il nous a communiquée et que nous reproduisons ici :

Déclaration :

Contre la censure au Salon international du livre d’Alger

« Dans le cadre des manifestations culturelles et académiques qui ont lieu chaque année au Salon international du livre d’Alger (SILA), une table-ronde consacrée aux luttes anticoloniales doit avoir lieu le 1er novembre 2017. Parmi les intervenants, invités depuis longtemps à y participer, sont prévus Samir Amin, Daho Djerbal, Aissa Kadri et moi-même. A la suite de la publication d’un appel pour l’organisation d’une élection présidentielle anticipée en Algérie, signée par D. Djerbal et A. Kadri, entre autres, la direction du SILA a décidé d’annuler la participation de ces deux personnalités. Le quotidien El Watan du 10 octobre a rendu compte de cette décision pour le moins singulière qui ne peut être interprétée que comme un acte inacceptable de censure. De même, la Ligue algérienne des droits de l’homme qui s’est élevée contre cet oukase.
Eu égard à la situation ainsi créée par la direction du SILA, je refuse de me rendre à cette table-ronde. Mon attachement aux droits et libertés démocratiques élémentaires m’interdit d’être complice, par ma présence ou mon silence mêmes, de tels agissements. Indépendamment du contenu de l’appel incriminé, ma solidarité avec les personnalités exclues est pleine et entière. La défense de la liberté d’expression ne se divise pas et les atteintes portées à cette dernière sont partout inadmissibles. »
Olivier Le Cour Grandmaison

Olivier Le Cour Grandmaison est historien et politologue spécialiste des questions qui ont trait à l’histoire coloniale, il est maître de conférences en science politique à l’université d’Evry-Val d’Essonne et enseigne au Collège international de philosophie. Ainsi le salon international du livre d’Alger (SILA) dans sa 22e édition s’est privé de la venue de l’un des historiens qui réclament la reconnaissance par la France de ses crimes coloniaux.

Tant la presse française que la presse algérienne se sont fait l’écho de cette déclaration.

+
Interview – Le Cour Grandmaison : « Le Sila pratique une censure inacceptable »

https://www.algeriepatriotique.com/2017/10/19/le-cour-grandmaison-sila-censure/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.