Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Occitanie > Compte-rendu de la réunion 4ACG Occitanie du 18 décembre 2021

Compte-rendu de la réunion 4ACG Occitanie du 18 décembre 2021

mardi 4 janvier 2022, par Bernard Bessac

Version imprimable de cet article Version imprimable

La réunion s’est tenue le 18 décembre chez Rémi Serres à Istricou. Nous étions seize (avec deux jeunes invités), venus du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de la Haute-Garonne. La région Occitanie est vaste, compte 65 adhérent-e-s, mais en hiver, les déplacements un peu longs ne sont pas faciles.

L’ordre du jour :
- l’A.G. de Manosque
- l’A.G. prévue à Vichy (mi mars, thème central : témoigner et transmettre pour résister)
- la synthèse des ateliers de réflexion sur l’avenir de la 4ACG
- la 4ACG en Occitanie, ce qui s’y est fait, ce qui va se faire
- contre la guerre ! oui, mais comment ?

Après un tour de table, Rémi fait l’historique de l’association, présente les activités (les voyages en Algérie, les rencontres, les soutiens aux associations, …). Il précise qu’un des buts de la 4ACG, c’est de raconter autrement (notamment dans les lycées et collèges) cette guerre d’Algérie et que les problèmes ne trouvent jamais de solution dans la guerre. Il évoque les difficultés actuelles.
Il cite aussi Georges Treilhou, un des quatre fondateurs, hélas absent, énumérant les quatre piliers de la guerre : les politiques, l’armée, les industriels et ceux qui la font. Michel Delsaux, aussi à l’origine de la 4ACG, était là.

Lors de la prochaine assemblée générale, il nous faudra renouveler le tiers des membres du conseil d’administration (cinq membres sur quinze) et certainement des postes clé (présidence, trésorier).
Le thème central de nos travaux en sera : « témoigner et transmettre pour résister ».

A l’A.G. de Manosque, diffusion de deux films issus de la génération des 40-45 ans (Romano Bottinelli, « Ce que la guerre a fait de nous » et Carole et Fehrat Mouhali, « Ne nous racontez plus d’histoires »). ces films peuvent être diffusés dans un cadre militant, sans oublier « Retour en Algérie » d’Emmanuel Audrain.

La grande question posée, c’est comment poursuivre le travail de la 4ACG lorsque les acteurs et témoins auront disparu, de quoi sera fait notre héritage ?
Lors de l’AG de Manosque cinq ateliers d’une quinzaine de personnes chacun ont travaillé sur cette question et une synthèse en est sortie sur quelques axes de travail.
Développer des partenariats avec d’autres association, notamment algériennes, mais sans perdre nos valeurs et sans hâte excessive.
Contribuer à poursuivre la lutte pour l’ouverture des archives. Une association d’historiens, d’archivistes et de juristes lutte dans ce sens. Demande de la 4ACG en Occitanie pour que la 4ACG s’implique dans ce mouvement exigeant l’ouverture complète des archives traitant de la guerre d’Algérie. La question, du côté algérien, semble être la même.


Qu’est-ce qui s’est fait récemment en Occitanie ?

En Occitanie, avec un groupe de travail, un gros boulot (c’est la région où est née la 4ACG et il y a donc beaucoup de documents sur les premières années de l’association) est fait sur la récupération, le tri et le classement des archives, avec l’idée de construire l’histoire en croisant les regards. Des archives occitanes ont été photocopiées et déposées aussi à Toulouse au CRAS (centre de recherche pour l’alternative sociale).

La 4ACG Occitanie a participé à une soirée à Gaillac au cours de laquelle a été projeté le film « Des Hommes » (150 personnes), mais des membres de la 4ACG ne l’ont su qu’au dernier moment. A ce propos, un groupe de travail sur la communication externe a été créé.
Il y a un an, une réunion avec plusieurs collectifs a eu lieu à Toulouse sur l’opposition au SNU (service national universel), mais depuis, pas de suite.

Qu’est-ce qui va s’y passer ?

Au théâtre de la Cité, à Toulouse, deux pièces de théâtre sur une histoire d’amour algéro-française. Informations sur le site du théâtre :
Amer M. et Colette B. – 2021-2022 – ThéâtredelaCité (theatre-cite.com)
Le samedi 15 janvier, avant la représentation, se tiendra une table ronde (trois quarts d’heure) avec un historien, un psychiatre (sur les syndromes post-traumatiques) et un ancien appelé 4ACG (Rémi Serres), puis une discussion avec le public (trois quarts d’heure). Une information plus précise sera envoyée aux 4ACG d’Occitanie.

Il est prévu, à la médiathèque de Millau, au second semestre 2022, de montrer l’exposition réalisée par la 4ACG, sur le camp du Larzac (centre d’assignation à résidence surveillée) pendant la guerre d’Algérie. Cette expo sera certainement couplée avec un travail historique fait par des harkis de l’Aveyron, puis il est envisagé de la montrer dans des lycées et collèges. Là aussi, lorsqu’il y aura une info plus précise, elle vous sera communiquée. A suivre …

Visionnage d’une vidéo de 20 mn sur la mainmise de Vincent Bolloré sur une partie de la presse : elle illustre la notion de liberté de la presse issue du Conseil National de la Résistance (une presse indépendante des pouvoirs politiques et des pouvoirs d’argent) dont certains veulent se débarrasser et aussi aux censures pratiquées durant la guerre d’Algérie, et donc peut s’inscrire dans le thème de notre prochaine assemblée générale.

Visionnage du film d’Émile Navarro, « Les appelés de la guerre d’Algérie, 1954-1962, puis le silence » durant une heure et 23 mn : témoignages d’anciens appelés, avant leurs départs, en Algérie et leur démobilisation, avec le silence qui s’en est suivi.

Merci à tous les participant-e-s à cette belle journée, aux organisateurs, aux cuisinier-e-s, à l’accueil à Istricou.

Bernard Bessac, correspondant Occitanie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.