Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Dans une loi très dure, Israël nie un peu plus les droits à l’existence des (...)

Dans une loi très dure, Israël nie un peu plus les droits à l’existence des Palestiniens

vendredi 20 juillet 2018, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Les députés israéliens ont voté, le jeudi 19 juillet 2018, un projet de loi qui ne reconnaît le droit à l’autodétermination qu’aux juifs.

Le projet retire par ailleurs à l’arabe son statut de langue officielle au côté de l’hébreu, pour le remplacer par un « statut spécial » autorisant la poursuite de son utilisation dans l’administration.

Le texte dit notamment que « Israël est l’État-nation du peuple juif dans lequel il réalise son droit naturel, culturel, historique et religieux à l’autodétermination ». Une clause précise également que « L’état considère le développement d’implantations juives comme une valeur nationale et fera en sorte de l’encourager et de le promouvoir ». Le texte, symboliquement promulgué au lendemain du 70e anniversaire de la naissance de l’État d’Israël, a été adopté par 62 voix contre 55, et deux abstentions.
Source : Le Monde.fr du 19.07.2018

A ce propos, dans un communiqué, le Mouvement de la Paix déclare :
« Quand le droit international et les résolutions de l’ONU sont ouvertement violées par la loi fondamentale d’un pays, lorsque des conceptions racistes deviennent des principes à valeur constitutionnelle, lorsque au final l’apartheid est érigé en système et devient un régime politique, le spectre de l’indicible, déjà connu en Afrique du Sud/australe n’est plus loin, et il est plus que temps de réagir.
N’importe quel autre État qui adopterait une telle loi fondamentale serait immédiatement condamné internationalement. Seul, pour l’instant, l’ambassadeur de l’Union européenne a fait publiquement entendre sa voix. »
Mouvement de la Paix : La Knesset adopte une loi controversée définissant Israël comme Etat juif

D’autre part, notre « correspondant » à Gaza, Ziad Medoukh, nous signale que quelques jours auparavant, le 15 juillet, l’armée israélienne avait bombardé et détruit le Parc de Loisirs de Gaza. Ce jour-là, l’aviation a effectué une soixantaine de raids sur l’ensemble de la Bande de Gaza, tuant deux adolescents de 15 et 16 ans et blessant 25 civils palestiniens.

JPEG

revoir nos deux articles récents :

L’enfer de Gaza

Un massacre, un point c’est tout !

à lire aussi : « L’apartheid est en train d’être institutionnalisé en Israël. Dans la nuit de mercredi à jeudi, par seulement 62 voix contre 55, son Parlement a voté la loi controversée sur l’État-nation. Elle stipule qu’Israël est un État juif avant tout et que « la réalisation du droit à l’autodétermination en Israël est réservée au peuple juif ». Aussi, la seule langue nationale reconnue est désormais l’hébreu, précise le texte. »…
Le Courrier : Israël, la fuite en avant

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.