Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > De retour de Gaza, un responsable de l’OMS décrit des patients « attendant la (...)

De retour de Gaza, un responsable de l’OMS décrit des patients « attendant la mort » dans les hôpitaux

mercredi 24 janvier 2024, par Michel Berthelemy

Les hôpitaux à Gaza reçoivent un énorme flux de patients tout en ne pouvant compter que sur un personnel réduit à la portion congrue, les soignants ayant été déplacés après avoir fui leur domicile, comme la majorité de la population.

Le Monde avec AFP – 18 janvier 2024

Un coordinateur de l’aide d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décrit, mercredi 17 janvier, des patients « attendant la mort » dans les hôpitaux de Gaza, rendus inopérants par la guerre, dans une déclaration au siège de l’ONU à New York.

Après avoir passé cinq semaines dans le territoire palestinien, Sean Casey, un coordinateur des équipes d’urgence de l’OMS, a relaté avoir vu chaque jour des patients d’hôpitaux « souffrant de brûlures graves ou de fractures ouvertes attendant des heures ou des jours » pour être soignés.

« Souvent, ils me demandaient de la nourriture ou de l’eau, cela illustre le niveau de désespoir », a-t-il ajouté. Sean Casey a déclaré n’avoir pu visiter que six des seize hôpitaux de Gaza en activité, sur les trente-six qui fonctionnaient avant la guerre.

« Une détérioration rapide du système de santé »

« Ce que j’ai vu personnellement, c’est une détérioration rapide du système de santé », a-t-il témoigné, notant également « la baisse du niveau d’accès de l’aide humanitaire, en particulier dans des zones au nord de la bande [de Gaza] ». « Nous avons tenté quotidiennement durant sept jours de livrer du carburant et du ravitaillement au nord de la ville de Gaza », a décrit le responsable. « Chaque jour, on nous a refusé ces requêtes »

Les hôpitaux à Gaza reçoivent un énorme flux de patients tout en ne pouvant compter que sur un personnel réduit à la portion congrue, les soignants ayant été déplacés après avoir fui leur domicile, comme la majorité de la population. M. Casey a dit avoir vu des patients dans le nord de la bande de Gaza « attendant la mort dans un hôpital sans carburant ni électricité ni eau ».

La guerre, qui a dévasté l’enclave palestinienne et a déplacé 80 % de la population civile, a été déclenchée par une attaque sans précédent du Hamas, le 7 octobre 2023, dans le sud d’Israël qui a fait 1 140 morts, en majorité des civils, tués ce jour-là, selon un décompte de l’Agence France-Presse réalisé à partir de chiffres officiels.

Quelque 250 personnes ont été prises en otages et emmenées dans la bande de Gaza durant l’attaque, dont une centaine ont été libérées à la faveur d’une trêve à la fin de novembre. Selon Israël, 132 restent détenues, dont 27 seraient mortes. Côté palestinien, le ministère de la Santé du Hamas déplore 24 448 morts dans la bande de Gaza.

Source : Le Monde avec AFP

https://www.lemonde.fr/international/article/2024/01/18/un-responsable-de-l-oms-decrit-des-patients-attendant-la-mort-a-gaza_6211514_3210.html ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.