Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Déclaration de la naissance du Forum Social Algérien (FSA)

Déclaration de la naissance du Forum Social Algérien (FSA)

vendredi 27 janvier 2017, par 4ACG

Toutes les versions de cet article : [عربي] [français]

Version imprimable de cet article Version imprimable

Déclaration d’Oran ;

Réunis ce Vendredi 13 Janvier à Oran, les différentes dynamiques, associations, syndicats, ligues et militants autonomes, déclarons la formalisation de la naissance publique et officielle du Forum Social Algérien (FSA).

Les membres des associations, syndicats, ligues des droits Humains et dynamiques citoyennes libres et autonomes, sensibles à la citoyenneté, la démocratie, les libertés et aux missions d’intérêt général et collectif de la société civile et des mouvements sociaux en Algérie, donnent naissance à un Espace de solidarité active, de réflexions, d’échanges et de partage d’expériences, un espace identifiant des associations et dynamiques citoyennes autonomes partageant les mêmes valeurs, les mêmes et principes et les mêmes aspirations.

Suite aux différentes rencontres et réunions entamées depuis des mois (4 Septembre à Bejaia, 30 Septembre et 25 Octobre à Alger et enfin ce 13 Janvier à Oran), les dynamiques présentes à Oran ont élaborés et adoptés la charte de principes du forum Social Algérien. Cette charte que nous rendons publique avec cette déclaration, et par souci permanent de transparence, se veut le texte fondamental qui consacre les principes du dit Forum qui reste ouvert à toutes les dynamiques qui se retrouvent dans les principes édictés par sa charte.

Le Forum Social Algérien (FSA), appelle ces mêmes dynamiques à le rejoindre, afin de renforcer et de rendre possible car nécessaire, le changement démocratique et social.

Très prochainement, de nouvelles rencontres du FSA seront organisées afin de finaliser et de rendre public le programme d’actions, par l’organisation d’initiatives, tant régionales, que nationales et internationales.

Les alternatives proposées au sein du Forum permettent un libre exercice de la citoyenneté pour une prise de responsabilité contre la soumission aux forces du marché sauvage, ultra libéral et non régulé, aux atteintes aux droits humains et aux droits de la nature mais aussi pour la sauvegarde des biens naturels inaliénables et non renouvelables , à la sauvegarde et la promotion des valeurs de libertés individuelles et collectives et l’égalité Citoyenne devant la Loi.

Les dynamiques présentent, fondatrices du Forum, ne mandatent aucune parties, ni individuelle ni collective qui puisse être ou se prétendre porte parole du FSA, cela ne correspond nullement à la nature de notre forum.

Nous agirons, de concert, afin que les 11 points de la charte soient respectés et que notre engagement commun, individuel et collectif nous rapprochent pour que se réalise, demain peut être, après demain surement, une Algérie de liberté et de justice. L’Algérie Démocratique et Sociale.

P/Forum Social Algérien.

Organisations et personnes signataires

  • ACDA : Sanhadja Akrouf
  • CIVIC d’Oran : Chikhi Mohammed
  • RAJ : Abdelouhab Fersaoui
  • LADDH : Hocine Boumedjane
  • CDDH-Béjaia : Dalila Bouktit
  • FARD : Yakdoumi Halima
  • Comité de solidarité aux travailleurs : Rachid Bedjaoui
  • LADH : Bensaid Mokhtar
  • CLA : Bachir Hakem
  • LADDH : Mahrez Bouiche
  • Café littéraire de Béjaia : Khaled Zirem
  • Le petit lecteur : Zoubida Kouti
  • Bel horison : Soumia Daghour
  • SOS Disparus : Nawel Tayleb
  • LADDH : Taher Belabas
  • CNDDC : Tamer Khya
  • Gazo : Mohammed Yakoubi
  • Djazairouna : Chrifa Kheddar
  • Agora : Tarek Abdenour
  • Tharwa N’fadhma N’Soumer: : Thinehinane Makaci
  • Hakim Addad : Personne ressource
  • Ferhati Hacene ; Personne ressource 
  • Hacen Metraf ; Personne ressource 

بيان تأسيس المنتدى الاجتماعي الجزائري

La Charte de Principes du Forum Social Algérien adoptée 0ran le 13 Janvier 2017

Messages

  • Une énième Déclaration, qui omet la question fondamentale, celle de la nature militaire et mafieuse du Pouvoir dictatoriale en place…..

    Un texte non oppositionnel, non offensif, n’attaque pas le Mal originel, l’Origine du mal, l’Obstacle principal, l’Ennemi commun …. qu’est le Pouvoir dictatorial militaro-mafieux en place depuis 1962, lequel accapare et pille les richesses, réprime et embrigade la population civile, muselle, surveille et tient l’Institution militaire, et hypothèque l’avenir du pays tout entier ……

    Ce texte non oppositionnel ne pourra pas fédérer, rassembler, unir les mouvements protestataire, contestataires et oppositionnels …..

    Il ne pourra donc provoquer un déclic ou déclencheur d’un mouvement pacifique d’ampleur, qui pourra imposer un véritable processus de transition vers la Démocratie et l’État de droit social, solidaire, moderne, progressiste, laïc, internationaliste …..Ce que les Généraux-et-Colonels au pouvoir ne veulent pas, car ça remet en cause leurs intérêts, leurs privilèges acquis illicitement et illégalement, par la ruse et la force …

    C’est un coup d’épée dans l’eau

  • Tant de Déclarations, Appels, Manifestes …. tombées à l’eau, à la trappe.

    Il y a plusieurs raisons à ça. La première et principale raison est que ces textes ne ciblent pas « L’Ennemi commun, l’Ennemi principal » qu’est le Pouvoir dictatorial (1962/2017), ce pouvoir honni et rejeté par la population….

    Il faut dire que ladite classe politique au devant de la scène est « fabriquée » dans les Laboratoires du Régime militaire : les partis sont pour la plupart des officines de la Gestapo de la Junte régnante…. De même pour les journaux (aux ordres), aux associations (relais) ….

    Ladite classe politique n’est ni autonome, ni libre, ni indépendante : elle est « façonnée » en grande partie par la Police politique ….. C’est pour ça que ça n’avance pas…..

  • JUXTAPOSITION DE FORMULES « MADE IN », DE SLOGANS CREUX, DE MOTS D’ORDRES EVASIFS …..
    .
    Les termes « alternatives, dynamiques » sont utilisés plusieurs fois, vidés de leurs véritables sens, qui font que ce texte ne constitue / présente ni les uns ni les autres…

    De plus, le fait de ne pas désigner un porte-parole révèle plutôt la méfiance des uns à l’égard des autres …

    Pire encore, le constat est faux, car les données de base n’y figurent pas : le poids écrasant du Pouvoir militaire, les caractéristiques de ce Régime, sa nature militaire et clanique (mafieuse), sa structuration (ses leviers principaux), les moyens de (re)lancer un véritable processus vers la Démocratie réelle, l’absence d’Opposition (neutralisée, foutue) face au Régime miliaire en place, etc. etc.

    Or, nous somme toujours et encore sous la Dictature « militaire et mafieuse », qui écrase le pays, et l’on ne peut pas parler comme si nous comme en démocratie, comme le font nos faux-opposants, pseudo-démocrates, et intellectuels-débiles, sponsorisés et mis au devant de la scène ….. par les officines de l’ombre (Police politique, clans mafieux, cercles, factions ….)….

    En vérité, tant que le Régime militaire préside aux destinées du pays, il n’y aura ni paix, ni prospérité, ni réconciliation, ni compromis quelconque, ni progrès, rien, niet, oulech !

  • .
    Un texte qui n’est ni oppositionnel, ni rassembleur, ni fédérateur, qui ne cible pas et ne dérange donc pas le Pouvoir militaire, et ne suscitera donc pas d’adhésion populaire ….

    Ecrit en Français et en Arabe, mais pas en Tamazight (revendication forte, unificatrice, « centrale »), voilà qui mécontentera surement les militants et opposants en Kabylie, cette région fortement protestataire, contestataire, rébellionnaire, la tête de la locomotive insurrectionnelle, fer de lance des mouvements et soulèvements, depuis toujours, sous le Pouvoir colonial français (183-1962), sous le Pouvoir militaire algérien (1962-2017) …. Une région proche de la Capitale, lieu symbolique du Pouvoir régnant, qui en craint, et tente toujours de la neutraliser, par la répressions, l’embrigadement, les provocations, les manipulations, ….

    Ce texte, comme tant de manifeste, appels, déclaration ne provoquera pas de « déclic », ne « réveillera pas les consciences », ne « déclenchera » rien …..

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.