Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Des nouvelles de la région Paca

Des nouvelles de la région Paca

vendredi 20 novembre 2020, par Mauricette Mazzanti

Version imprimable de cet article Version imprimable

Bonjour à tous,

En Paca comme ailleurs l’activité a été ralentie à l’extrême par les deux confinements et les évènements dramatiques qui ont suivi. C’est un trauma social très important, vous êtes tous au courant et le monde entier est impacté hélas.

Malgré tout, la section survit à tout ça, notre secrétaire continue vaillamment de faire le lien avec tous et nous suivons avec intérêt les témoignages réguliers et échanges divers.

Dois-je rappeler que le site s’est enrichi d’une rubrique tardive sur les femmes pendant la guerre : Femmes et Guerre d’Algérie, leur rôle a été très largement sous-estimé et souvent même effacé aussi nous souhaitons que des témoignages nouveaux viennent s’y ajouter ; prendre conscience de l’ampleur de leur rôle dans l’indépendance si durement acquise est indispensable, crucial même, les femmes de l’Algérie actuelle ont tout à y gagner et nous de ce côté-ci de la Méditerranée tout autant.

La 4ACG fait un travail remarquable sur place en divers lieux grâce aux cotisations et dons des adhérents, c’est-à-dire nous ! Bravo à ceux qui grâce au site, nous font connaître ce travail patient. Nous espérons que ces actions engagées en Algérie puissent se prolonger autant que nécessaire.

Dans la section Paca, comme nous l’avons fait connaître par le compte rendu de fin septembre, Carole et Ferhat ont terminé leur film : « Ne nous racontez plus d’histoire » bravo à tous les deux, nous sommes impatients de le visionner !

Pour reprendre l’article du site : comme annoncé dans le rapport, Mina Kaci et Samia Messaoui ont été invitées par « Femmes Solidaires » à Marseille le 16 octobre 2020. Mina Kaci a présenté son dernier livre « One Two Free nouvelle Algérie » qui se révèle passionnant, émouvant. Mina Kaci a su communiquer son énergie, son enthousiasme, c’est important dans la période sinistre que l’on traverse.

Samia Messaoudi est à̀ Paris, journaliste à Clara Magazine et à Beur FM

Elle était également invitée le 17/10 à la projection du film « Le silence du fleuve » en présence du réalisateur Mehdi Lallaoui. « Le silence du fleuve » documentaire sur la manifestation des Algériens à Paris, eux sans armes et avec femmes et enfants, en face le préfet Papon envoie les forces de l’ordre sur-armées et décidées à faire disparaître ces « fauteurs de trouble » quitte à en jeter une centaine à la Seine ! À l’époque, Roger Frey est alors ministre de l’Intérieur et De Gaulle président.
en partenariat avec 4ACG, MRAP, ANPNPA, ANCRAGE, ACT.

Le problème des archives évoqué en septembre, n’a hélas pas été résolu, nous espérons que des forces nouvelles arrivent…

Nous sommes comme vous tous impatients de voir ce que donnera le travail de B. Stora dont nous attendons qu’il apporte de l’apaisement dans les relations politiques et sociales de nos deux pays.

Comme vous tous très impatients de sortir de cette période de confinement ET de propagation du virus !

Nous vous espérons tous en forme ou guéris et immunisés, on peut encore rêver non ?

Mauricette Mazzanti

Note

One, two, three Nouvelle Algérie. Mina Kaci
https://laboiteapandore.fr/2020/06/30/one-two-three-nouvelle-algerie/