Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Du 20 au 22 mai, sixième Salon du Livre de Boudjima, coorganisé par Un livre (...)

Du 20 au 22 mai, sixième Salon du Livre de Boudjima, coorganisé par Un livre une vie

vendredi 21 mai 2021, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Placée sous le thème « Citoyenneté active », la sixième édition du Salon du livre de la commune de Boudjima aura lieu du 20 au 22 mai au niveau de la bibliothèque Abdellah Mohia, en présence de 37 maisons d’édition et d’une centaine d’auteurs qui seront au rendez-vous pour dédicacer leurs ouvrages et animer des conférences.

Notre amie Assia Yacine présente ainsi l’évènement :

« La formidable mobilisation des organisateurs, des associations et de la municipalité, l’adhésion à la démarche et l’enthousiasme manifeste des auteurs, des éditeurs, des nombreux intervenants et plus globalement des acteurs feront du Salon un temps fort de partage, de discussion, de rencontres et d’enrichissement mutuel.

C’est sur les thèmes de la citoyenneté active, de la laïcité et des libertés que le salon va centrer sa réflexion et ses échanges à l’occasion des nombreuses rencontres programmées toutes aussi prometteuses les unes que les autres.

La transmission des savoirs, des expériences humaines, plus largement la circulation de l’information, de nos mémoires, de l’Histoire, se fait encore et toujours à travers les livres. Écrire, constitue en soi, un acte de citoyenneté active, un acte de résistance à l’adversité et aux turbulences.

L’éveil citoyen, en particulier par le hirak, autre thème du salon, aura marqué l’actualité algérienne de ces deux dernières années. Il aura fait et fait encore l’objet de nombreuses publications. Cette actualité incontournable qui a inspiré nombre de nos belles plumes, aura permis d’exhumer, de rassembler, de reconstituer des pans entiers de notre mémoire collective méconnue ou déformée.

Ce thème autour de l’expression de la rue qui marquera durablement la marche de l’Histoire s’articule tout naturellement à celui de la citoyenneté active et des libertés.

La diversité des territoires, des langues, des croyances et des traditions de l’Algérie constitue une richesse indéniable. Mais ce sera sur cette diversité que le jeu de la division des pouvoirs successifs s’appuiera pour perdurer, tour à tour, en fustigeant une langue, un territoire ou en instrumentalisant la religion.

Les rencontres s’appuyant sur de nombreux essais, ouvrages d’islamologues, de linguistes, de politologues, d’historiens et autres spécialistes, apporteront les éclairages nécessaires sur les notions de diversité, laïcité, de discours religieux et de citoyenneté.

La cité de Boudjima, en particulier, sa bibliothèque, est à nouveau et durant 3 jours un lieu de fête, qui célèbre le livre, le partage du savoir, la mutualisation des talents au service de toutes et tous pour aujourd’hui et demain une Algérie plurielle, généreuse et solidaire ».

Un programme varié et éclectique

Pendant trois jours les visiteurs auront droit à des rencontres et débats en prises avec l’actualité. De nombreux écrivains signeront leurs ouvrages animeront des rencontres. Entre autres : Amine Zaoui, Chawki Amari, Youcef Merahi, Ali Hadjaz, Imache Chabane, Sadeg Mohand, Djaoudet Gassouma, le bédéiste Kamel Bentaha, Mehdi Cerbah, Dalila Keddache, Ferroudja Ousmer et Sahoui Farida. Kamel Daoud et Adlène Meddi interviendront sur le thème : être journaliste et écrivain au temps du hirak. Tarik Djerroud animera une conférence ayant pour thème : « La laïcité est une fraternité. », alors que l’historien Younès Adli abordera le sujet « village kabyle et cité grecque : citoyenneté active en question ». Quant à Mohamed Mebtoul, il décortiquera les enjeux politiques de la citoyenneté.
Dans le même sillage, une table ronde sera animée par Lazhari Labter, Mustapha Belfodil et Jugurtha Abou sur l’éveil citoyen à travers le Hirak.

Le salon de Boudjima est devenu désormais le rendez-vous du livre le plus important de la wilaya de Tizi Ouzou au vu de l’adhésion massive qu’il reçoit aussi bien de la part des auteurs que des éditeurs, mais aussi du public.

À noter que le salon est coorganisé par l’association « Un livre une vie », et que la 4acg participe pour moitié à son financement.

Articles de presse

https://www.elwatan.com/regions/kabylie/tizi-ouzou/salon-du-livre-de-boudjima-37-maisons-dedition-au-rendez-vous-2-17-05-2021?fbclid=IwAR2Fxc4kYMWcUfq0fZ8IpNRZsA-Mp5LDYLqMwSf4p7kVdQqOocPA8egof5U

https://www.elmoudjahid.com/fr/culture/tizi-ouzou-le-salon-du-livre-de-boudjima-de-retour-apres-deux-ans-d-absence-un-moment-de-partage-du-savoir-9731?fbclid=IwAR3D-VJvPn_lR9XJda9XS4NX-GUNXhco-dnBTgv5FjSLoAeNyer9m1j2pbU

https://www.lexpression.dz/culture/boudjima-renoue-avec-le-salon-du-livre-344139?fbclid=IwAR1M4IgPKKIS9DRlBwm8-TS9wLz9JiFrGUNOmwuhIjYp1jiGB-RdloL_iYk

et une video sur Youtube
https://www.youtube.com/watch?v=39kQNIAEmf8

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.