Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > « En guerre(s) pour l’Algérie » une série TV importante conçue par Raphaëlle (...)

« En guerre(s) pour l’Algérie » une série TV importante conçue par Raphaëlle Branche

samedi 26 février 2022, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Réalisée par Raphaël Lewandowski, coproduite par l’INA et Arte France, composée de six épisodes, la série TV « En guerre(s) pour l’Algérie », conçue par Raphaëlle Branche et réalisée par Rafael Lewandowski, consacrée à l’histoire de la guerre d’Algérie, est diffusée les 1er et 2 mars 2022 à 20h50 sur Arte.

Fruit de plus de trois ans de travail d’une très vaste équipe, en Algérie comme en France, à partir d’entretiens inédits avec des témoins algériens et français (66 au total) et de quantité d’archives dont certaines sont inédites, c’est une création remarquable qui œuvre à la connaissance historique, aux antipodes de la problématique « réconciliation des mémoires ».

Un livre l’accompagne, et l’actualité de cette historiographie est marquée aussi par la parution du gros dossier de la revue Mémoires en jeu et par l’ouvrage collectif, Algérie coloniale, dirigé par Giulia Fabbiano et Abderahmen Moumen. Au Théâtre Nanterre-Amandiers, « En guerre(s) pour l’Algérie » sera projeté le samedi 26 février 2022, suivi d’un débat avec Raphaëlle Branche.


Diffusée les 1er et 2 mars à 20h50 sur Arte, la série est également accessible sur arte.tv jusqu’au 27 août 2022

https://www.arte.tv/fr/guide/

Le livre qui accompagne le film est publié chez Tallandier, qui le présente ainsi :

La guerre s’est achevée il y a soixante ans en Algérie. Elle a marqué durablement les sociétés française et algérienne et touché directement des millions de personnes. Comment ces Français et ces Algériens ordinaires l’ont-ils vécue ? Quinze femmes et hommes ont accepté de confier leurs souvenirs de jeunesse. Leurs témoignages sont essentiels pour écrire une histoire qui ne soit pas seulement celle des décisions et des grands événements politiques et militaires. Ils éclairent ce que furent des vies simples prises dans la tourmente de la guerre.

Ils étaient appelé du contingent, militaires de carrière, harki ou militants indépendantistes (du FLN et du MNA) en métropole et en Algérie, mais aussi membre de l’OAS, simples civils algériens ou français. Conscients de l’urgence de témoigner, ils racontent la guerre vue d’un appartement d’Alger, d’une usine parisienne, du maquis, d’une caserne. Quelles peurs les habitaient ? Quels dangers ont-ils affrontés ? Quelles étaient aussi les raisons de leur engagement ? Quels étaient leurs espoirs ? Ils répondent à ces questions avec le souci constant de dire au plus vrai, de raconter au plus juste.

Les témoignages ne se situent pas d’un côté ou de l’autre de la Méditerranée. Ils ne sont pas au service d’un groupe de mémoire particulier. Au contraire. Ils permettent d’explorer les multiples facettes de ce conflit complexe où guerre de libération et luttes fratricides se sont mêlées, où destructions et ravages se sont accompagnés d’aspirations au renouveau.

https://histoirecoloniale.net/En-guerre-s-pour-l-Algerie-une-serie-TV-importante-concue-par-Raphaelle-Branche.html

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.