Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Guerre d’Algérie : les origines profondes de la colère

Guerre d’Algérie : les origines profondes de la colère

mercredi 23 mars 2022, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pour comprendre comment est né le nationalisme algérien, il faut plonger au cœur du système colonial français, un système fondé sur l’inégalité de ses administrés. Retour en archives sur les racines de la colère.

Par Karim El Hadj et Elisa Bellanger
Le Monde Afrique, 16 mars 2022

Le 1er novembre 1954, une série d’attentats et de sabotages frappent l’Algérie. Bilan : huit morts. Ces attaques contre le système colonial français sont orchestrées par le Front de libération nationale (FLN), un parti indépendantiste algérien. Près de huit ans plus tard, le 18 mars 1962, le FLN et la France signent les accords d’Evian. C’est la fin de la guerre d’Algérie. L’Algérie devient indépendante.

Pourtant, l’idée d’une Algérie indépendante est née bien plus tôt, dans les années 1920, en métropole. Et non dans l’Algérie coloniale, qui nourrit les ferments de la colère des indépendantistes. Dans ces trois départements d’Afrique du Nord vivent environ un million de citoyens Français, essentiellement d’origine européenne. Et 9 millions de Français musulmans d’Algérie. Des « indigènes », comme on dit à l’époque.


Quelques repères bibliographiques

- Histoire de l’Algérie à la période coloniale, 1830-1962, ouvrage collectif (La découverte - 2012)

- Violence ordinaire dans l’Algérie coloniale, Sylvie Thénault (Odile Jacob, 2012)

- Travail sur l’Algérie, Alexis de Tocqueville (1841)

- L’Algérie et les Algériens sous le système colonial, Gilbert Meynier (Insaniyat, 2014)

- La famine de 1866-1868, Bertrand Taithe (Revue d’histoire du XIXe siècle, 2010)

- Droit colonial et code de l’indigénat, par Olivier Le Cour Grandmaison (La Découverte/Zones, 2010)

- Histoire du système d’enseignement colonial en Algérie, Aïssa Kadri (ENS Editions, 2007)

- De la « légalisation » de la violence en contexte colonial, Isabelle Merle (Politix, 2004)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.