Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Il y a 60 ans… Maurice Audin

Il y a 60 ans… Maurice Audin

jeudi 22 juin 2017, par Mohammed Rebah

Version imprimable de cet article Version imprimable

A l’occasion du soixantième anniversaire de la bataille d’Alger, et de la disparition, en juin 1957, de Maurice Audin, notre « correspondant permanent » en Algérie, l’historien Mohamed Rebah, nous adresse ce communiqué :

Nous connaissons tous la place Audin, au Coeur d’Alger, entre la rue Didouche Mourad et le Boulevard Mohamed 5. Mais d’où lui vient son nom ?
 
En 1963, l’Etat Algérien a baptisé cet endroit du nom du français Maurice Audin, dont l’histoire très dure est reliée à celle de notre pays.
 
Maurice Audin était communiste, il rêvait d’un monde plus juste, surtout pour les travailleurs opprimés.
 
Maurice Audin était également professeur de mathématiques à l’université d’Alger, toujours présent aux côtés des étudiants algériens dans les luttes politiques et syndicales contre le colonisateur français, il était anticolonialiste.
 
En janvier 1957, c’est la bataille d’Alger. Le général Massu sème la terreur dans la Casbah et utilise la torture contre les moudjahidine.. Et au mois de juin, les paras français kidnappent Maurice Audin, et l’emprisonnent aux cotés des combattants algériens.
 
Les moudjahid emprisonnés avec Audin racontent qu’il a subi avec eux la torture durant plusieurs jours, dont la gégène.
 
Le 21 juin, Maurice Audin disparaît dans des conditions obscures, depuis, plus personne ne l’a plus revu, ni sa famille, ni les moudjahidine.
 
L’état français annonce que Audin se serait enfui de prison. Mais sa femme réfute ces déclarations et accuse les militaires du meurtre de son mari lors de séances de torture.
Elle a été épaulée dans sa lutte par de nombreux historiens français, qui n’ont pas cessé de dénoncer la torture durant la guerre d’Algérie que la France refusait de reconnaître.
 
Malgré l’indépendance de l’Algérie, la femme d’Audin n’a toujours pas été écoutée et elle demande encore que la vérité soit reconnue et qu’on lui dise où est la dépouille de Maurice Audin. Elle n’a reçu aucune réponse, malgré les déclarations du Général Aussaresses le tortionnaire, affirmant avant sa mort que la torture a bel est bien existé, et que Maurice Audin a été tué avec la couverture pleine et entière du pouvoir politique français.
 
Maurice Audin a lutté aux côtés des algériens, comme beaucoup de français anticolonialistes morts pour l’Algérie. Eux aussi font partie de l’Histoire de notre pays..

Mohamed Rebah

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.