Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > On aime, on partage ! > La Lettre culturelle n° 84 de Coup de Soleil

La Lettre culturelle n° 84 de Coup de Soleil

jeudi 8 février 2024, par Michel Berthelemy

Le Maghreb n’en finit pas de nous offrir des lectures passionnantes. La dernière livraison transmise par nos ami.e.s de Coup de Soleil, ne fait pas exception. Aperçu…

De Glace et de Feupar Suzanne El Kenz, roman , éditions Barzakh 2023

De l’auteure de ce roman, on sait qu’elle est d’origine palestinienne, née à Gaza, et qu’elle a vécu dans plusieurs pays dont l’Algérie avant de s’installer en France où elle est devenue professeur d’arabe à Nantes, ville qui est d’ailleurs le lieu du présent roman. Etant donnée la terrible actualité que nous vivons aujourd’hui, concernant Gaza, la ville où elle est née dans une famille implantée de longue date en ce lieu, on pourrait penser que Suzanne El Kenz va évoquer longuement ce drame. Possible, mais…

Adieu Tanger, par Salma El Moumni, éditions Grasset, 2023

C’est le premier livre de cette jeune romancière qui n’a pas encore vingt-cinq ans. D’origine marocaine, elle reçoit un excellent accueil de la part du milieu littéraire français, et vit désormais à Paris. Tanger où elle est née et a passé son enfance et son adolescence reste le noyau ou le cœur de sa sensibilité, mais on pourrait dire qu’il en est ainsi pour le meilleur et pour le pire, et de toute façon comme c’est
exactement le sujet de son livre, il faut essayer de la suivre dans ses ambiguïtés.

Taxis, par Aïmen Laïhem, récit, éditions Barzakh, 2023

Alger vue à travers les vitres d’un taxi. Et par les yeux des différents passagers qui s’y succèdent. Et sous le regard neuf d’un jeune écrivain dont la sensibilité est moins celle d’un peintre que celle d’un photographe à qui rien n’échappe des images traversées, et qui nous emmène loin des clichés qu’une ville comme Alger a pu susciter au cours de sa longue histoire, et surtout pendant la période coloniale

Des Choses qui arrivent, par Salah Badis, nouvelles traduites de l’arabe (Algérie), éditions Barzakh, 2023

Pour ne parler que du domaine de la fiction arabophone, seuls les traducteurs peuvent nous y donner accès et c’est une chance encore trop rare qu’il faut saluer au passage : ce livre appartient à la collection Khamsa, consacrée aux fictions arabophones du Maghreb, il se compose de 9 nouvelles, qui étaient achevées en 2018, ce qui veut dire qu’il a fallu un certain temps pour que leur traduction en français nous parvienne. Les nouvelles de Salah Badis ici traduites ont été écrites dans une langue fort complexe, mélange d’arabe littéral ou classique, d’arabe commun appelé « daridja » et de français « sous différentes formes »(il s’agit sans doute de niveaux de langue, plus ou moins savante ou populaire).

Chayon Mina El Bahri Fina , de Dorra Fazaâ Tunis, Editions Sindbad, 2020
Publié dans La Presse de Tunisie, le16/12/2023

(Article portant sur le roman en arabe littéraire de Dorra Fazaâ, avocate et assistante universitaire à la faculté des Sciences économiques et de gestion de Nabeul et romancière tunisienne)
Le plus essentiel et le plus fort dans l’art de ce roman de Dorra Fazaâ, ce n’est pas uniquement l’intelligente construction des personnages et leur habile mise en scène, mais aussi et surtout le suspense aux effets puissants que cette romancière d’exception sait parfaitement ménager en intensifiant la fragmentation et la discontinuité dans le découpage de la structure narrative

Histoire du Maghreb depuis les Indépendances. Etats, sociétés, cultures   par Karima Dirèche, Nessim Znaien et Aurelia Dusserre, Armand Colin, 2023, 426 p.

Cet ouvrage de synthèse sur les trois pays du Maghreb est le premier, à notre connaissance, à écrire cette histoire en langue française depuis les années 1960. On disposait déjà de très bons ouvrages, mais portant sur un seul des trois pays. Il fallait donc de l’audace pour renouer avec cette transversalité (ou pan-maghrébinité) ayant caractérisé des livres qui sont devenus des classiques, tels que Le Maghreb entre les deux guerres de Jacques Berque, Seuil, 1962, L’Afrique du Nord en marche. Nationalismes musulmans et souveraineté française de Charles-André Julien, Julliard, 1952, 1re édition, ou l’Evolution politique de l’Afrique du Nord musulmane, 1920-1961 de Roger Le Tourneau, A. Colin, 1962

Le Chat du Rabbin 12, La traversée de la Mer Noire, de Joann Sfar, 2023 Editions Dargaud

Où l’on découvre qu’il a existé un autre chat du rabbin, que tous nos personnages ont fait la grande Guerre, prolongée par une guerre encore plus absurde, sur les navires de la Mer Noire, le France, en l’occurrence. Où l’on découvre que chez Joann Sfar, les chats, les lions et les rats peuvent faire la guerre, même s’il arrive que le chat mange le rat. Où l’on découvre encore qu’un rabbin, ce rabbin-là, du moins, dont on découvre le prénom, Abraham, peut prier pour les morts juifs, musulmans ou chrétiens, pour peu qu’ils soient dans les corps d’armée coloniaux.

https://www.coupdesoleil-rhonealpes.fr/lettre-culturelle-franco-maghrebine-84

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.