Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > La Place, nouvelle revue algérienne féministe

La Place, nouvelle revue algérienne féministe

dimanche 9 octobre 2022, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

“La Place”, la nouvelle revue algérienne, veut reprendre le flambeau du féminisme.

C’est en plein Hirak, vaste bouillonnement politique né en février 2019, que Maya Ouabadi et Saadia Gacem ont pensé, mûri puis lancé “La Place”. Hommage évident au roman éponyme d’Annie Ernaux, la revue se veut un espace à imaginer, habiter ou conquérir pour ces deux militantes du Hirak.
Respectivement fondatrice des éditions Motifs et doctorante en anthropologie du droit, Maya Ouabadi et Saadia Gacem ont sorti en 2021 le premier numéro de la revue. Elles s’inscrivent ainsi dans la lignée des combats des femmes algériennes dont elles se veulent les héritières. Mais la revue se pense aussi porteuse d’un féminisme tout à la fois universel et intime, théorique et ancré.

La Place s’inscrit dans la suite d’une précédente revue, Fassl [“chapitre” en français]. Ce premier projet des Éditions Motif couvrait des champs encore pratiquement inexploités en Algérie, celui de la critique littéraire et celui de la question féministe. Les deux créatrices ont découvert des archives de revues féministes algériennes des années 1970 et 1980. Ce qui, pour Saadia Gacem, révèle l’existence d’un militantisme féministe ayant perduré. « Ces revues étaient féministes, même si le terme féministe n’apparaissait pas sur la couverture. La Place s’inscrit dans cette lignée éditoriale et féministe algérienne et souhaite reprendre le flambeau. Nous avons choisi d’indiquer clairement qu’il s’agit d’une revue féministe au dos de l’ouvrage ». Elle ajoute : « Le Hirak a, pour moi, signé le renouveau, l’apogée et l’approfondissement national du féminisme en Algérie ».
L’équipe est composée uniquement de femmes (chercheuses, écrivaines journalistes, photographes, artistes…). Bilingue arabe-français, elle représente un nouvel espace d’expression pour les femmes, pour évoquer autant la vie militante que les sujets universels.

La Place est éditée par les éditions Motifs, 84 rue du colonel Abderahmane Mira, Bab-el-Oued, 16000, Alger.
contact editionsmotifs.com

informations recueillies auprès de Courrier international et La Lettre d’Orient XXI , 7 octobre
https://www.courrierinternational.com/article/interview-la-place-la-nouvelle-revue-algerienne-qui-veut-reprendre-le-flambeau-du-feminisme
https://orientxxi.info/outils/la-lettre-d-information/archives/la-lettre,5916

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.