Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > La commission « Contre la guerre » fait le point

La commission « Contre la guerre » fait le point

mercredi 21 septembre 2022, par Anne Doussin , Bernard Bessac

Version imprimable de cet article Version imprimable

L’agression de la Russie envers l’Ukraine donne à la commission « Contre la guerre » l’occasion de faire le point sur son activité en septembre 2022. Son responsable, Bernard Bessac, nous communique ce texte.

La 4ACG se positionne naturellement contre la guerre (cf. la « Charte des Valeurs et Objectifs » de la 4ACG : http://4acg.org/Charte-des-valeurs-et-objectifs ). A partir des vécus, des témoignages,des réflexions des anciens appelés.
Mais ce phénomène que l’on appelle « guerre » a évolué très vite depuis la guerre d’Algérie jusqu’à nos jours : les conditions politiques (nationales et internationales) et techniques ne sont plus les mêmes ; les données et les retombées économiques, psychologiques, politiques, médiatiques…. d’une guerre irriguent maintenant l’ensemble des sociétés. Les armes de guerre sont devenues nombreuses, diversifiées, terrifiantes et certaines inattendues (par exemple, des flots de migrants poussés par un État au travers de la frontière d’un pays voisin, les réseaux informatiques, …ce que l’on appelle maintenant la guerre hybride).
Par contre, des éléments de cette guerre d’Algérie sont toujours d’actualité comme, par exemple, l’état d’urgence créé en France en 1955, la militarisation du maintien de l’ordre (pacification, maintien de l’ordre étaient les objectifs annoncés lors de l’envoi du contingent en Algérie … pour y faire la guerre !), les langues de bois, la désinformation, la propagande …
C’est pourquoi il paraît important que la commission « Contre la Guerre » tente une approche de ce phénomène de façon à pouvoir préciser un peu de quoi nous parlons lorsque nous parlons de guerre. Mais ce sujet est vaste et complexe, donc bien difficile à aborder. Un des membres de la commission a récemment suggéré que chaque membre lise un livre sur la guerre et en fasse une recension aux autres membres de la commission. Idée à suivre …
La commission, telle qu’elle s’est constituée depuis l’AG de Vichy, compte 17 membres, avec un bel éventail de personnes (6 femmes, 4 anciens appelés) des jeunes, des plus anciens (trois générations). Des sensibilités, des perceptions, des points de vues différents mais qui peuvent se rassembler sur le « contre la guerre » commun : une richesse potentielle qu’il nous reste à mettre en valeur.
Les thèmes précédemment abordés par la commission (le SNU, les essais nucléaires en Algérie, le désarmement nucléaire, la militarisation du maintien de l’ordre, la France troisième vendeur d’armes dans le monde …), toujours d’actualité, ne demandent qu’à être poursuivis en coopération avec d’autres associations. C’est notamment ce qui se passe en Bretagne avec le collectif d’associations contre les armes nucléaires.
Ces travaux de la commission « contre la guerre » peuvent répondre en partie à une des questions qui se posent actuellement à la 4ACG : quelles sont les résonances de la guerre d’Algérie dans notre actualité ? Où encore, quel est l’héritage que nous lèguent les anciens appelés d’Algérie ?
Ces questions, avec les autres actions de l’association (les voyages, les projets, les témoignages …) sont autant de pistes qui peuvent permettre d’envisager un avenir à la 4ACG.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.