Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > La marche des étudiants du 24 mai à Alger

La marche des étudiants du 24 mai à Alger

jeudi 27 mai 2021, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

En lisant quelques titres de la presse algérienne de ces derniers jours, on constate que pour pouvoir algérien, il y a dorénavant deux Hirak : le nouveau Hirak, qui serait subversif, et le Hirak authentique, qu’il nomme Hirak béni.
Si les manifestations du vendredi, de plus en plus réprimées, se poursuivent malgré tout, les marches du mardi, celles des étudiants, continuent elles aussi.

Extraits de l’article d’El Watan du 22 mai, relatant la 118ᵉ marche du hirak :
«  Un dispositif de sécurité sans précédent a été déployé, hier, dans les rues d’Alger, à l’occasion du 118ᵉ vendredi du hirak. Tous les boulevards, rues, placettes ont été bouclés.  »
«  À un certain moment, aucun moyen de passer d’un quartier à un autre, ou même d’une ruelle à une autre. Les passants sont stoppés, leurs documents vérifiés et interrogés sur leurs destinations. Un manifestant : Dès qu’on a essayé d’occuper la rue, ils nous ont réprimés. Plusieurs manifestants ont été embarqués  ».
«  Le président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, Mohcine Belabbas, a été empêché de marcher, ainsi que Fehri Ghar-s, coordinateur du MDS (Mouvement démocratique et social). La Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) avait annoncé jeudi que « les trains de la banlieue d’Alger et les trains intervilles et les grandes lignes seront supprimés vendredi, afin de permettre aux équipes de la maintenance de réparer la panne survenue dans le poste d’aiguillage de la gare d’Agha ».
«  Le tramway a été également mis à l’arrêt durant la journée d’hier. À signaler en dernier lieu que le Comité national pour la libération des détenus (CNLD) a commencé à donner l’identité des personnes arrêtées, dans la capitale ou dans d’autres wilayas, comme ce fut le cas à Annaba, Tlemcen, Béjaïa, Bouira ou Jijel, pour ne citer que ces dernières villes, en fin d’après-midi. Leur nombre n’a pas encore été établi  ».

Voici des images de la manifestation des étudiants à Alger le 24 mai 2021

https://www.youtube.com/watch?v=ekz4g5GVwEc

Par ailleurs, Algérie Presse Service, agence d’informations algérienne, publie un communiqué qui sonne comme un coup de semonce à l’égard de l’AFP, dont le directeur à Alger a été prié de quitter le pays.

https://www.aps.dz/algerie/121109-la-glissade-de-l-afp-transforme-des-mouvements-subversifs-en-algerie-en-organisations-frequentables

à voir également sur le sujet :
https://www.elwatan.com/a-la-une/118e-vendredi-du-hirak-alger-ville-interdite-22-05-2021

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.