Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Le 10 mai, deux personnalités ont rappelé l’importance de la loi Taubira sur (...)

Le 10 mai, deux personnalités ont rappelé l’importance de la loi Taubira sur l’esclavage

lundi 18 mai 2020, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le 10 mai a marqué le jour anniversaire de la loi Taubira qui, en 2001, a reconnu la traite négrière transatlantique et l’esclavage comme crimes contre l’humanité. À cette occasion, deux personnalités ont insisté sur la nécessité de faire vivre les mémoires de la traite et de l’esclavage.

Dans 20 minutes, l’historien Pascal Blanchard s’étonne que, vingt ans après la loi Taubira, « on en est encore à débattre de la place de ce 10 mai dans notre mémoire nationale ». Il trouve incroyable de constater « que 150 ans après les abolitions on en est encore à expliquer pourquoi c’est important d’enseigner toute cette histoire à nos enfants » (…)
« L’histoire de l’esclavage fait partie intégrante de l’histoire de France, c’est un des éléments constitutifs du passé. Il n’est pas plus important que d’autres, mais il a plus de mal que d’autres à exister dans le présent. Certains pensent que remuer ce passé ce n’est que remuer le couteau dans la plaie, d’autres disent « pourquoi devrait-on se flageller ? ». Mais moi je ne me flagelle pas, je considère qu’on doit traiter de cette histoire. C’est un vrai travail de fond pour arriver à décentrer notre regard. Si vous ne racontez pas l’histoire de l’esclavage, vous ne comprenez pas la puissance des rois de France ou l’économie au 17ᵉ et au 18ᵉ ».
(…) «  Ce que nous apprend l’histoire de l’esclavage c’est que l’histoire de notre voisin est aussi la nôtre  ». (…) «  C’est en partageant une mémoire commune qu’on va arriver à faire résilience".

Jean-Marc Ayrault : comprendre, connaître, expliquer…

Même conviction chez Jean-Marc Ayrault (Outremers 360°) : « Il faut absolument connaître cette histoire, car c’est l’histoire de la France, de la colonisation, c’est l’histoire d’un héritage commun ».
Président de la Fondation pour la Mémoire de l’esclavage, l’ancien Premier ministre considère que malgré certains efforts dans les programmes de l’Éducation nationale, il faut aujourd’hui aller plus loin : « Si je prends l’exemple de la création cinématographique, on connaît mieux l’histoire de l’esclavage à travers les films et séries américaines qu’à travers les productions françaises. Il faut réparer ça. Je lance donc un appel aux créateurs et aux producteurs. C’est une forme de réparations aussi. Comprendre, Connaître par nous -même ce qu’a été toute cette histoire, ce sera aussi l’occasion de nous rendre plus forts » Il poursuit : « « Nous avons voulu malgré le confinement et le Covid-19 ne pas faire de parenthèses dans les commémorations de ce mois de mai. C’est pourquoi nous avons accéléré la mise en place de tous nos outils numériques avec la sortie d’un site web, un film Manifeste et un programme de contenus, pour que notre site web soit un site de référence de l’histoire de l’esclavage en France » a précisé le Président de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage. « Nous voulons faire de ce mois de mai un moment de commémoration, un moment de partage, car il y a un héritage. Nous voyons l’héritage au travers de la diversité de nos origines, de nos cuisines, de nos parcours, mais nous le voyons aussi à travers la création culturelle, les récits, la musique ».

Nantes : Mémorial de l’abolition de l’esclavage

https://twitter.com/fondation_me/status/1258344546179649536?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1259039149027459072&ref_url=http%3A%2F%2Foutremers360.com%2Fsociete%2F10-mai-jean-marc-ayrault-il-faut-absolument-connaitre-cette-histoire-cest-lhistoire-de-la-france-de-la-colonisation-cest-lhistoire-dun-heritage-commun%2F

Jean Marc Ayrault a annoncé « un événement majeur » en 2021 à l’occasion du vingtième anniversaire de la loi Taubira, portant reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité.

Pascal Blanchard
https://www.20minutes.fr/arts-stars/culture/2776187-20200510-abolition-esclavage-partageant-memoire-commune-arrive-faire-resilience-estime-historien-pascal-blanchard

Jean-Marc Ayrault
http://outremers360.com/societe/10-mai-jean-marc-ayrault-il-faut-absolument-connaitre-cette-histoire-cest-lhistoire-de-la-france-de-la-colonisation-cest-lhistoire-dun-heritage-commun/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.