Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Les crânes de 24 combattants algériens restitués à l’Algérie

Les crânes de 24 combattants algériens restitués à l’Algérie

vendredi 10 juillet 2020, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le Parisien avec AFP, 2 juillet 2020

L’Algérie a récupéré, vendredi 3 juillet, les crânes de 24 combattants algériens tués au début de la colonisation française au XIXᵉ siècle. Ils étaient conservés au Musée de l’Homme à Paris.

Lors d’une cérémonie, le président algérien Abdelmadjid Tebboune a salué « ces héros qui ont affronté l’occupation française brutale, entre 1838 et 1865, et que l’ennemi sauvage a décapités en représailles avant de transférer leurs crânes outre-mer afin que leurs sépultures ne soient pas un symbole de la résistance ».
« Les morceaux des corps rentrent à la maison après leur très long séjour dans les cartons du musée de l’Homme à Paris », s’est félicitée Malika Rahal, historienne spécialiste de l’Algérie, sur Twitter.
« Encore un morceau de 1962 qui se règle… en 2020 », a-t-elle ensuite ironisé, en allusion à l’indépendance d’Algérie en 1962.
De fait, ce n’est qu’en janvier 2018 que l’Algérie avait demandé officiellement à la France la restitution des crânes -plusieurs dizaines- et des archives coloniales.
Lors d’une visite à Alger en décembre 2017, le président français Emmanuel Macron s’était engagé à restituer les restes humains algériens entreposés au Musée de l’Homme.
À l’époque, le président du Muséum, Bruno David, avait fait savoir que l’institution était « prête pour accompagner le processus de restitution. « Ces restes humains sont entrés dans nos collections d’anthropologie à la fin du XIXᵉ siècle après différents épisodes liés à la conquête française de l’Algérie », avait-il expliqué.

Des « trophées de guerre »

Parmi les combattants algériens des débuts de la colonisation les plus illustres, figure cheikh Bouziane, le chef de l’insurrection des Zibans, dans l’est de l’Algérie, en 1849. Capturé par les Français, il avait été fusillé puis décapité.
Il y aussi le célèbre Mohammed Lamjad ben Abdelmalek, dit chérif « Boubaghla » (« l’homme à la mule »), initiateur d’une révolte populaire, tué en 1854. Ces crânes étaient considérés comme des « trophées de guerre » par les militaires français.
C’est un historien algérien, Ali-Farid Belkadi, qui a soulevé en 2011 la question de ces crânes après avoir mené des recherches au musée. Il déplorait alors que les crânes soient « calfeutrés dans de vulgaires boîtes cartonnées, qui évoquent les emballages de magasins de chaussures ». Une critique réfutée par la direction du musée.
Ces dernières années, des pétitions, signées notamment par les historiens Benjamin Stora, Pascal Blanchard et Mohammed Harbi, ou encore Brahim Senouci, ont réclamé le retour de ces restes en Algérie.
A la veille du 58ᵉ anniversaire de l’Indépendance, célébré dimanche 5 juillet, ce geste manifeste une volonté d’apaisement après la récente brouille diplomatique à propos de la diffusion d’Algérie mon amour, un documentaire français sur la jeunesse algérienne anti régime qui a fortement déplu à Alger.
La question mémorielle reste au coeur des relations volatiles entre l’Algérie et l’ancienne puissance coloniale. Les députés algériens viennent d’adopter à l’unanimité une loi « historique » instaurant une journée de la Mémoire, le 8 mai, en souvenir des massacres du 8 mai 1945 commis par les forces françaises à Sétif et dans le Constantinois.

« Crime contre l’humanité »

Les autorités algériennes veulent aussi remettre sur la table le dossier des « disparus » pendant la guerre d’indépendance (1954-1962) -plus de 2 200 selon Alger- et celui des essais nucléaires français dans le Sahara algérien qui « ont fait et continuent à faire des victimes » selon elles.
En février 2017, alors qu’il était candidat à la présidentielle, Emmanuel Macron, en visite à Alger, avait qualifié la colonisation de l’Algérie de « crime contre l’humanité.

https://www.leparisien.fr/politique/colonisation-francaise-l-algerie-va-recuperer-les-cranes-de-24-combattants-02-07-2020-8346387.php

voir aussi
https://www.elwatan.com/edition/actualite/la-terre-dalgerie-accueille-ses-heros-04-07-2020

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.