Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Les migrants africains indésirables en Algérie ?

Les migrants africains indésirables en Algérie ?

lundi 18 décembre 2017, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

La Chronique datée de décembre 2017/janvier 2018, périodique édité par Amnesty International, fait état du refus grandissant des autorités algériennes d’accepter les nombreux migrants subsahariens qui se pressent à ses frontières.

Accusés par les réseaux sociaux de voler le travail des Algériens et de propager le sida, ils se voient aussi reprocher d’amener la criminalité et de participer au trafic de drogue. Xénophobie ? Racisme ? Toujours est-il que les arrestations se multiplient et que des expulsions massives ont lieu sur le seul critère de la couleur de peau. Pour la directrice de recherches d’Amnesty International en Afrique du Nord, « il s’agit d’un cas de profilage ethnique de grande ampleur ». Deux mille migrants, dont au moins 300 mineurs, originaires du Niger, de Guinée, du Burkina Faso, du Bénin, de la Côte-d’Ivoire, du Sénégal, du Liberia ou encore de Sierra Leone, auraient été reconduits en octobre au Niger, parfois avec violence, privés d’eau et de soins médicaux, et empêchés de communiquer avec leurs représentants consulaires.

Début octobre, plus de cinq cents migrants, majoritairement des ouvriers du bâtiment, ont été interpellés, détenus trois jours à Zeralda, au sud d’Alger, puis transférés à Tamanrasset avant d’être abandonnés côté nigérien. Une centaine d’entre eux a été contrainte à marcher six heures pour passer la frontière.

Rappelons pourtant que l’Algérie a ratifié plusieurs traités internationaux pour la protection des réfugiés, stipulant notamment que « nul ne peut être expulsé de force vers un pays sans avoir eu la possibilité de contester son expulsion de façon équitable », ni renvoyé « vers un pays où il serait exposé à un risque réel de subir de graves violations de ses droits humains ».

Infos :
http://amnestyalgerie.org/2017/10/23/expulsionmigrants/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.