Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Auvergne Rhône Alpes > Lettre franco-maghrébine 68 : c’est la rentrée !

Lettre franco-maghrébine 68 : c’est la rentrée !

vendredi 2 septembre 2022, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Editorial
Les vacances ont-elles tenu leurs promesses, malgré la canicule ? Cela voudrait dire qu’elles ont permis à fois le retour sur des lectures provisoirement ajournées faute de temps et des découvertes bienvenues voire inespérées, en attendant celles de la très prochaine ou déjà actuelle rentrée. En tout cas, Coup de soleil a toujours des suggestions à vous faire dans des domaines variés qui incluent l’information historique et la création littéraire ou cinématographique. Grâce à la revue littéraire dirigée par Marie Virolle, nous pouvons préciser l’attitude nettement anticoloniale des Surréalistes et notamment d’André Breton (édition Mars-A.)
Plus proche de nous dans le temps, l’œuvre de Michel Cornaton, un ami de Coup de soleil, méritait l’hommage qui lui a été rendu publiquement par notre Association (octobre 2021), avant même celui qu’on pourra lire dans cette Lettre 68, grâce à un hors série de la revue Le Croquant.
A ces deux extrêmes opposés que sont la fiction romanesque et le travail de recherche universitaire, nous aurons ce mois-ci un roman paru aux éditions Barzakh d’Alger, « Minuit à Alger » qui évoque audacieusement la jeunesse dorée d’Alger et chez le même éditeur une étude de type juridique de Yazid Ben Hounet sur la manière dont certains Etats comme l’Algérie d’après la décennie noire, s’efforcent de rétablir la paix sociale par de compensations financières.
A lire aussi
« L’énigme Algérienne, chroniques d’une ambassade à Alger » par Xavier Driencourt, éditions de l’Observatoire, 2022
Ce livre est un témoignage, parmi les mieux informés qui puissent être sur le sujet dont il traite, à savoir les relations franco-algériennes, puisque l’auteur y relate deux séjours à la fois longs et récents…
Enfin et c’est la très bonne surprise de ce mois-ci, nous irons à la découverte non pas d’un mais de deux films aux sujets également passionnants.
Celui de Philippe Faucon revient sur la question toujours épineuse (et douloureuse) des harkis et l’autre intitulé « Ashkal » ,
Fidèle à son goût du roman graphique, Michel Wilson nous en présente deux dans cette Lettre 68 : celui que Frédéric Ciriez et Romain Lamy ont consacré à Frantz Fanon et celui de Benjamin Stora et Nicolas Le Scanff intitulé : « Histoire dessinée des Juifs d’Algérie de l’Antiquité à nos jours ».
Denise Brahimi

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.