Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Palestine : chronique d’un pays sous occupation (3)

Palestine : chronique d’un pays sous occupation (3)

jeudi 10 janvier 2019, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

En Cisjordanie, la colonisation à marche forcée, dans un grand silence international
La population juive en Cisjordanie occupée a augmenté de 3% en 2018, pour atteindre 448.672 personnes, a indiqué mardi la principale organisation de colons israéliens.
Cette organisation, le Conseil de Yesha, a affirmé avoir utilisé les données démographiques fournies par le ministère de l’Intérieur. Les chiffres présentés ne comprennent pas les quelque 200.000 Israéliens vivant à Jérusalem-Est, occupée et annexée, dans les quartiers arabes de la ville et dans une douzaine de quartiers construits depuis 1967.
Le Conseil de Yesha a déploré une baisse du taux d’augmentation depuis une décennie, alors qu’il s’élevait en 2008 à 5,8%. « La conclusion qui s’impose est qu’il n’y a pas assez de nouvelles constructions ces dernières années », affirme le communiqué.
http://www.france-palestine.org/Augmentation-de-3-du-nombre-de-juifs-en-Cisjordanie-occupee

Occupation et vols de terres
À 13 kilomètres au nord-ouest de Ramallah, la colline nommée Rissan, située à l’intersection des villages palestiniens de Ras Karkar, Kafr Nima et Kharbata, est le lieu de vives tensions. « Depuis le début du mois de septembre 2018, des Israéliens sont venus installer un avant-poste [1] au sommet de la colline », endroit stratégique pour dominer les villages palestiniens, affirment Jonathan Ulmo*, activiste israélien en lutte contre l’occupation de son pays et Daoud Achon*, Palestinien vivant à Kafr Nima. « Les colons sont venus à une dizaine de personnes, ont planté leurs toiles de tente pour dormir sur place. Puis, ils ont commencé à cultiver et à élargir un chemin en terre qui va de Ras Karkar à la colline », ajoutent-ils en montrant la direction de l’avant-poste.
Depuis, chaque vendredi, l’importante prière du jumu’a (vendredi) est effectuée sur place en signe de protestation contre l’accaparement des terrains. Les opposants de tous milieux s’y rejoignent. Un impératif selon Daoud Achon pour qui « les terres seront forcément accaparées si nous ne résistons pas, même si nous en sommes propriétaires ».
http://www.france-palestine.org/En-Palestine-des-pierres-contre-les-vols-de-terres

Le géant bancaire HSBC se désengage d’un fabricant d’armes israélien sous la pression des défenseurs des droits de l’homme
27 décembre 2018
HSBC a confirmé à des militants qu’elle s’était entièrement désengagée du fabricant israélien de drones Elbit Systems, qui vend à l’armée israélienne des armes utilisées dans les attaques contre les Palestiniens.
Plus de 24 000 personnes ont envoyé un courriel à HSBC pour s’inquiéter de ses investissements dans Elbit Systems et d’autres sociétés vendant des armes à l’armée israélienne, et 40 agences HSBC à travers le Royaume-Uni ont été la cible de rassemblements chaque mois pour la même raison.
Les militants s’engagent à poursuivre la campagne, car HSBC entretient des relations commerciales avec plus d’une douzaine d’autres sociétés vendant des armes et des technologies à l’armée israélienne.
Elbit Systems est l’un des plus grands fabricants d’armes d’Israël, connu pour ses drones mortels utilisés dans les attaques contre les civils palestiniens, et commercialisés à l’étranger sous le label « prouvé au combat ». La société a également fabriqué des systèmes au phosphore blanc et des systèmes d’artillerie qui peuvent être utilisés dans les armes à sous-munitions.
Elbit Systems a été exclu de fonds de pension et d’investissement dans le monde entier en raison de son implication dans la fourniture de systèmes de surveillance et d’autres technologies au Mur de séparation et aux colonies israéliennes en Cisjordanie. Elbit a également fourni une technologie de surveillance destinée à être utilisée le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.
http://www.france-palestine.org/Le-geant-bancaire-HSBC-se-desengage-d-un-fabricant-d-armes-israelien-sous-la

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.