Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Femmes et Guerre d’Algérie > Quand la France poussait les musulmanes à retirer leur voile…

Quand la France poussait les musulmanes à retirer leur voile…

samedi 21 août 2021, par 4acg , Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Algérie, 1958 : quand la France poussait des musulmanes à retirer leur voile malgré elles

Le Monde Afrique, 8 août 2021
par Karim El Hadj, Marceau Bretonnier et Adrien Vande Casteele

Des archives rarement diffusées mettent en lumière une page de la guerre d’Algérie, quand des spécialistes de la guerre psychologique poussaient des femmes à rejeter leur voile pour manifester leur attachement à la France.

JPEG

Sourire gêné, regard baissé. Une femme musulmane applaudit tandis que deux Européennes lui ôtent son haïk, le grand vêtement traditionnel blanc qui recouvre beaucoup de femmes au Maghreb. Le spectacle semble ravir la foule, massée au pied du Gouvernement général d’Alger, ce 18 mai 1958. Une mise en scène signée des militaires français du cinquième bureau, des spécialistes de la guerre psychologique.

Derrière cette photo, rare, il en existe une poignée d’autres et au moins un film de propagande, archivés en France mais peu connus. Des documents auxquels la série vidéo « Flashback » du Monde a pu accéder. Ils illustrent comment l’armée et les autorités coloniales françaises ont fait de l’« émancipation » des femmes musulmanes un instrument pour tenter de rester au pouvoir dans les années 1950. Un épisode vidéo réalisé avec des historiens français et américains spécialistes de la guerre d’Algérie.

https://www.lemonde.fr/afrique/video/2021/08/08/algerie-1958-quand-la-france-poussait-des-musulmanes-a-retirer-leur-voile-malgre-elles-flashback-4_6090882_3212.html#xtor=AL-32280270

Messages

  • Dans son livre sur la ferme Améziane à Constantine , Jean-Luc Einaudi raconte comment et dans quelles circonstances une jeune algérienne a ôté son voile

    C ’est à l’occasion de la venue du Général de Gaulle à Constantine . Une manifestation avait eu lieu sur la place de la Brèche et là sur l’estrade à côté des officiels , devant la foule , cette jeune algérienne qui d’habitude ne portait pas le voile , l’a enlevé avec ostentation . Pourquoi ?
    Son frère était incarcéré dans ce centre de tortures qu’était la ferme Améziane et les responsables lui avaient proposé de faire ce geste et son frère serait libéré .
    C ’est à ce prix qu’on obtient des gestes « spontanés » qui sont gobés par toute la foule participant à la manifestation

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.