Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Laurence de Cock. Quel enseignement de l’histoire pour répondre aux débats (...)

Laurence de Cock. Quel enseignement de l’histoire pour répondre aux débats sur l’immigration et la mémoire (post)coloniales ?

jeudi 2 juillet 2020, par 4acgweb , Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Enseignante en banlieue parisienne, très présente dans le débat public sur l’enseignement de l’histoire et les identités culturelles, Laurence de Cock publie « Dans la classe de l’homme blanc », consacré à l’enseignement du fait colonial en France des années 1980 à nos jours, où elle donne une place importante à la mémoire et à l’enseignement de la guerre d’Algérie.

Nourri par les débats de ces dernières années sur l’immigration, le port du foulard, la loi de 2005 sur les « aspects positifs » de la colonisation et les révoltes des quartiers populaires de novembre 2005, Laurence de Cock analyse la confection des programmes et manuels d’histoire des dernières décennies pour essayer de comprendre si ces débats ont eu une influence sur leur relation écrite. Elle interroge le rapport entre les programmes et le contenu réel de l’enseignement en classe, qu’elle confronte à la mémoire post-coloniale et à la question de l’intégration sociale par l’école des descendants d’immigrés des anciennes colonies françaises.

La guerre d’Algérie fait l’objet de deux chapitres centraux de l’ouvrage, car elle occupe une place importante dans la thématique de la transmission d’un passé douloureux et méconnu de beaucoup.
L’auteure note à ce propos que si la guerre d’Algérie est enseignée depuis longtemps dans les programmes scolaires (3e et terminale), elle l’est le plus souvent sous l’angle de l’histoire de France et de l’histoire de la décolonisation, au détriment d’une approche plus globale de la question.

Son expérience d’enseignante en collège et lycée a été pour l’auteure, de son propre aveu, un atout décisif pour appréhender la question de la fracture coloniale et donc de l’importance de l’intégration par l ’école des enfants issus de l’émigration post-coloniale.

Source : https://www.nonfiction.fr/article-10313-histoire-franco-algerienne-et-memoire-post-coloniale.htm

Dans la classe de l’homme blanc. L’enseignement du fait colonial en France des années 1980 à nos jours Laurence de Cock

PUL de Lyon – 2018.
http://presses.univ-lyon2.fr/produit.php?id_produit=2033


https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurence_De_Cock

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.