Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Migrants africains en Algérie : leur vie dans les camps

Migrants africains en Algérie : leur vie dans les camps

jeudi 4 janvier 2018, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Dans un précédent article, se référant à un rapport d’Amnesty International, nous faisions état de la position des autorités algériennes vis-à-vis des réfugiés subsahariens : indésirables, ils sont expulsés, parfois avec violence.
Et les autres ? Ceux qui ne sont pas reconduits à la frontière ?
Dans la vallée de la Soummam, à Akbou, au sud de Béjaïa, des réfugiés africains ( femmes, hommes, bébés) que la guerre ou la sécheresse ont jetés sur les routes de l’exil, s’entassent dans des camps de fortune, dans des conditions indignes d’êtres humains.
Face aux situations dramatiques et aux conditions de vie inqualifiables des habitants de ces camps, des citoyens algériens se mobilisent, s’organisent bénévolement pour les aider et leur apporter nourriture, vêtements et objets de première nécessité, et un peu de chaleur humaine.
Lire ici l’article du journal El Watan du 2 janvier 2018.

Inversement :
Dans la région de Mila, suite à la visite des camps par le chef de cabinet du wali, des mesures de salubrité et d’humanisation ont été prises : approvisionnement en eau et électricité, installation de sanitaires, interventions d’équipes médicales….

Article du journal Liberté du 2 janvier 2018.

Une amélioration du présent, mais un avenir incertain… car ces regroupements dans des camps sous contrôle des autorités n’ont qu’un objectif : organiser la reconduite de ces migrants à la frontière.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.