Accueil > Actualité, presse, autres associations > Paul Aussaresses, la torture est mon métier

Paul Aussaresses, la torture est mon métier

dimanche 4 juin 2023, par Gérard Webmaster

France Culture

8 janvier 1957. Le général Massu quadrille Alger avec sa 10 ? division parachutiste. Pas moins de 8.000 hommes. La grande répression d’Alger va commencer. La torture, elle, va se généraliser. À la « manœuvre », Paul Aussaresses.

Série Paul Aussaresses, la torture est mon métier

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-paul-assaresses-la-torture-est-mon-metier

Épisodes

Épisode 1/4 : Des survivances glaçantes
8 janvier 1957. Massu prend possession d’Alger avec ses parachutistes de la 10 ? division. La torture va désormais être au centre de la politique de « pacification ». Combien en ont été victimes en toute légalité ?
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/une-histoire-particuliere/des-survivances-glacantes-8632074

Épisode 2/4 : Aussaresses se met à table
Celui qui va se qualifier lui-même de voyou de la République, décide, 40 ans après la signature des accords d’Évian mettant un terme à la guerre d’Algérie, de tout révéler sur la torture.
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/une-histoire-particuliere/aussaresses-se-met-a-table-6765776

Épisode 3/4 : Le bouquin
En publiant le 3 mai 2001 aux éditions Perrin un ouvrage choc intitulé « Services spéciaux : Algérie 1955-1957 » dans lequel il reconnaît l’usage de la torture et son utilisation légitime, Paul Aussaresses persiste et signe.
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/une-histoire-particuliere/le-bouquin-6482106

Épisode 4/4 : Un procès pour l’histoire ?
Comment traîner un homme devant la Justice alors que des lois d’amnistie votées à l’issue des accords d’Évian les disculpent des crimes qu’ils ont commis ? Alors c’est un livre qu’on va juger !
https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/une-histoire-particuliere/un-proces-pour-l-histoire-7038754

À propos de la série

8 janvier 1957. Le général Massu quadrille Alger avec sa 10 ? division parachutiste. Pas moins de 8 ?000 hommes. La grande répression d’Alger va commencer. La torture, elle, va se généraliser. À la « manœuvre », Paul Aussaresses.


Il fallait le faire

Pour, dit-on, « pacifier la ville », celui qui n’est encore que commandant, Paul Aussaresses à qui Massu, son supérieur hiérarchique direct lui a donné carte blanche, la torture s’institutionnalise, devient légale avec l’accord tacite d’un exécutif bien décidé à garder ce qui lui reste de son empire colonial. Le fervent communiste Henri Alleg, journaliste et ancien directeur du journal Alger Républicain va être un des premiers à dénoncer cette torture systématique et que tous justifient comme nécessaire. Il va en faire les frais. Il est arrêté le 12 juin 1957, au domicile de son ami Maurice Audin, comme des milliers d’autres victimes de mauvais traitements, d’humiliations, de passages à tabac, de tortures, de viols, de femmes et d’hommes.

En devenant sa confidente, Florence Beaugé, l’ancienne journaliste du Monde, ne cesse de publier afin de faire émerger la parole des acteurs et des victimes et vient confirmer de façon indiscutable le système mis en place par Aussaresses. Celui qui se qualifie lui-même de « voyou de la République » va finir par se mettre à table, pousser à faire ses révélations par sa seconde épouse. C’est ce qu’il fait en publiant le 3 mai 2001 un ouvrage choc intitulé Services spéciaux : Algérie 1955-1957 dans lequel il persiste et signe : la torture était systémique et son utilisation était légitime.

suite : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/serie-paul-assaresses-la-torture-est-mon-metier

Note. Sur le même thème : Une histoire particulière
émission du samedi 03 juin 2023
et
émission du dimanche 04 juin 2023
sur : https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/une-histoire-particuliere

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par les responsables.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.