Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > Algérie : le mouvement s’amplifie, et reçoit le soutien du Parlement (...)

Algérie : le mouvement s’amplifie, et reçoit le soutien du Parlement européen

samedi 30 novembre 2019, par Michel Berthelemy

Version imprimable de cet article Version imprimable

En Algérie, non seulement le mouvement ne s’essouffle pas mais au contraire se démultiplie. Dans plusieurs villes, tout en continuant à manifester en masse chaque vendredi, et chaque mardi pour les étudiants, les Algériens se mobilisent désormais tous les jeudis jusqu’à l’élection du 12 décembre.

En effet, à l’initiative du Comité national pour la libération des détenus (CNLD), les habitants de chaque ville sont invités à protester, postés aux fenêtres et balcons de leur logement, chaque nuit, en frappant sur leur mehraz (mortier en métal), sur des marmites ou autres casseroles. Une façon originale d’appuyer leur demande d’une annulation du scrutin présidentiel et d’obtenir enfin l’instauration d’un vrai dialogue et de sortir de l’impasse actuelle.
Des rassemblements ont désormais lieu chaque soir sur l’ensemble du pays. Un Algérois explique : « protester chez soi, an faisant du bruit, permet de s’exprimer sans qu’il y ait de répression. Le but est de se faire entendre tout en maintenant le caractère pacifique. Même les enfants y participent » (Libération du 29 novembre 2019).

Si les manifestants ne désarment pas, ce serait plutôt l’inverse dans la police. La répression est de plus en plus sévère, brutale et violente. Les forces de sécurité diversifient leurs méthodes, les arrestations et les internements se multiplient, ce que dénoncent les organisateurs et la presse. Il devient très difficile d’accéder aux points de rassemblement habituels, les dispositifs sécuritaires sont densifiés. Le mouvement de contestation nocturne s’étant étendu à la plupart des grandes villes, on peut craindre des débordements et des incidents sérieux, comme ceux survenus à Bouira, où des affrontements ont eu lieu mercredi 27 novembre à la suite d’un meeting d’Ali Benflis, candidat à l’élection du 12 décembre. Entraînant une réaction brutale des forces anti-émeutes ayant fait plusieurs blessés.

Le risque d’entrer dans un cycle de violences est bien présent. De nombreux citoyens et mouvements, relayés par les réseaux sociaux, en appellent aussi à la raison et à l’apaisement. Parmi ces mouvements, on retrouve en première ligne le CNLD, ce Collectif citoyen qui recense les arrestations de manifestants et de militants, et assure le suivi juridique des détenus d’opinion.
Sur ce sujet, on apprend à l’instant que le Parlement européen a voté, le 28 novembre, une résolution de soutien au Hirak (https://www.elwatan.com/a-la-une/situation-des-libertes-en-algerie-le-parlement-europeen-vote-une-resolution-de-soutien-au-hirak-28-11-2019). De quoi renforcer, s’il en était encore besoin, le combat du peuple algérien pour une nouvelle ère de liberté ! Avec quelles répercussions dans le camp du pouvoir ? A suivre…


NDLR
Résolution du Parlement européen du 28 novembre 2019 sur la situation
des libertés en Algérie
http://www.europarl.europa.eu/doceo/document/TA-9-2019-0072_FR.html


A noter que le mardi 3 décembre à 18h30 à la Maison du Monde d’Evry, Cherifa Kheddar, présidente de l’association des victimes du terrorisme et membre du Collectif de défense des détenus d’El-Harrach à Alger, parlera du combat actuel des Algériens. Elle présentera également le Collectif de défense des détenus arrêtés à la suite des manifestations.
Adresse : Café de l’actu, 509 Patio des Terrasses, Evry-Courcouronnes. Contact au 01 60 77 21 56.
https://www.maisondumonde.org/

Et à Paris : Où va l’Algérie ? Quelles perspectives de transition démocratique en 2020 ? Mardi 3 décembre 2019 18h30 à La Colonie, 128 rue Lafayette, 10e (près Gare du Nord)
Après la mobilisation massive du peuple algérien le 1er novembre - pour s’opposer aux élections imposées par le pouvoir le 12 décembre et pour réclamer un changement démocratique - Dzayer 2.0 vous invite à une rencontre-débat pour mieux comprendre la situation politique algérienne et pour s’interroger sur les perspectives de transition démocratique à l’aube d’élections massivement rejetées par la rue.
Avec Soad Baba-Aïssa, Omar Bourab, Zoheir Rouis et Farid Yaker.

https://www.lacolonie.paris/agenda/2019/decembre/ou-va-lalgerie/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.