Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Interventions dans les écoles > Avec les élèves de 3e du collège Villebois - Mareuil à Montaigu - (...)

Avec les élèves de 3e du collège Villebois - Mareuil à Montaigu - Vendée

jeudi 14 juin 2018, par Anne Doussin , Bernard Pointecouteau

Version imprimable de cet article Version imprimable

Le lundi 16 avril 2018, nous étions accueillis au collège Villebois-Mareuil à Montaigu, pour une rencontre avec plusieurs classes de troisième, environ 120 élèves.

Les élèves du collège Villebois-Mareuil à Montaigu

Nous y retrouvons François-Xavier l’enseignant référent avec lequel nous avions collaboré lors d’une première intervention en 2016. Invités à déjeuner, en présence du directeur et des professeurs d’Histoire - Géographie, nous avons pu échanger sur la 4acg et évoquer divers points relatifs à l’Algérie, ainsi que la part réservée à ce sujet dans le programme d’enseignement.

Selon un schéma défini : après une brève présentation des intervenants (trois anciens appelés et deux amis) et de l’association et la projection du film « Retour en Algérie », les témoignages et échanges ont suivi sous la conduite de François-Xavier. Quelques questions préalablement remises aux élèves ont facilité le dialogue. Pour conclure, face aux questions auxquelles ils sont confrontés dans le monde aujourd’hui, nous les avons invités à une réflexion, à une forme d’engagement afin de préserver les valeurs de solidarité, de fraternité dont ils sont porteurs pour l’avenir.

Suite à cette rencontre, ci-dessous, quelques réactions d’élèves et une impression commune :

- « Merci d’être venus, de nous faire part de votre vécu. Ce fut très émouvant et intéressant. »
- « Vos témoignages étaient très enrichissants, on comprend mieux ce que vous avez vécu là-bas ou après comme le suicide. Je vous remercie de ce temps-là. »
- « J’ai beaucoup aimé cette conférence. Merci de nous avoir fait passer vos émotions, vos histoires touchantes. Le discours de la dame m’a beaucoup touché et ému. »
- « Merci d’être venu, cela m’a ému. Cela était vraiment très intéressant. Je trouve que la guerre ne vaut pas la peine et qu’il faut conserver la paix. »
- « C’était très intéressant et très touchant. Mon papi aussi est né en Algérie. »
- « Le gouvernement français n’avait aucun droit d’exiger ça. Certains ont surtout profité de cette situation. »
- « Ce fut très intéressant et émouvant, cela m’a permis de mieux comprendre. J’ai tout particulièrement apprécié le témoignage de Gilles que j’ai trouvé plus parlant et le plus émouvant même si les autres furent aussi bien. »
- « Merci, grâce à vous je vais parler de ce thème avec mon grand-père. »

Suite à notre intervention, voici le texte rédigé par un groupe d’élèves dans le cadre de l’information interne au Collège :

Un moment d’émotion

Les élèves du niveau 3° ont eu la chance de recevoir la visite de cinq témoins de la guerre d’Algérie. Le premier d’entre eux fait partie de ceux qu’on appelle les « pieds-noirs ». Il nous raconte ces souvenirs d’enfance et le déchirement ressenti par sa famille au moment de quitter leur pays. Il nous explique aussi le fossé qui existait entre les communautés européennes et autochtones ; « cela ne pouvait pas continuer ainsi ».

Les autres témoins avaient tous 20 ans à l’époque : Elie évoque ses opérations militaires dans le djebel « j’ai combattu mais je ne comprenais pas pourquoi nous étions là-bas. » Pour Gilles, c’est plus impressionnant encore : le jour de son arrivée il assiste à des actes de torture et une exécution… il y en aura d’autres par la suite : « j’étais anéanti ! » L’horreur se poursuivra dans un autre régiment.

« C’est pourquoi beaucoup ont refusé de parler quand il sont rentrés » explique Marie-Jo dont le mari ne lui a rien dit pendant 40 ans. Quand on pose aux élèves la question « Qui ne sait pas si son grand-père a fait cette guerre ? », presque toutes les mains se lèvent ! Il est vraiment temps de témoigner !

Bernard conclut en parlant de leur association : « Anciens Appelés en Algérie et leurs Amis contre la Guerre ». Ils versent tous leur petite retraite de combattants au profit de projets de développement en Algérie ; « on retourne là-bas de temps en temps mais c’est pour la bonne cause ».


Bernard Pointecouteau

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.