Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Actualité, presse, autres associations > La lettre culturelle franco-maghrébine de « Coup de Soleil »

La lettre culturelle franco-maghrébine de « Coup de Soleil »

mercredi 3 novembre 2021, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Voici quelques extraits de la lettre d’octobre 2021 de « Coup de Soleil » Auvergne-Rhône-Alpes, non exhaustifs. L’intégralité des articles est disponible ici : https://www.coupdesoleil-rhonealpes.fr/lettre-culturelle-franco-maghrebine-59
Bonne lecture !

« FRANCE ALGÉRIE L’HÉRITAGE COLONIAL », entretien avec Tahar Khalfoune et Benjamin Stora, Revue Études (revue de culture contemporaine), n° 4285, septembre 2021, pp. 19-33.
… /… Quelle serait d’après l’article publié par la revue « Études », la démarche qui permettrait d’avancer dans une analyse constructive de cette situation ? Elle serait forcément historique, en ce sens qu’il faut remonter à l’origine de la colonisation et ne pas prendre la Guerre d’Algérie comme premier commencement mais au contraire comme ultime aboutissement. Des imaginaires différents ont eu le temps de se constituer en 130 ans, pour reprendre les datations devenues traditionnelles et pourtant peu prises en compte dans leur durée. La France s’est habituée pendant tout ce temps à être un empire ou en tout cas à avoir un empire colonial. Les Algériens pendant ce même temps ont mesuré la perte de leur identité, qui commence par celle de leur nom véritable. Mais l’ignorance qui sévit de part et d’autre ne permet guère l’accès au temps long. …/…

« L’ALGÉRIE ET SON DESTIN : CROYANTS ET CITOYENS » de Mohamed Harbi, 3e édition Bouchene, Paris, 2016, 180 pages.

Aujourd’hui il est l’un des plus illustres historiens de l’Algérie contemporaine.
Dans cet ouvrage l’Algérie et son destin croyants ou citoyens, Mohammed Harbi s’est livré à un exercice difficile, exigeant de lui d’être à la fois l’historien d’un passé relativement récent, lié au mouvement national (PPA-MTLD, FLN) et de son épilogue la guerre d’Algérie, et dans lesquels il était personnellement engagé.

 » LE CHAABI OU (MUSIQUE POPULAIRE) » selon les propos de Nacer Hamzaoui Une des questions les plus passionnantes concerne l’origine de la musique chaâbi et son développement, relativement récent, à partir de la musique appelée du moins en Occident, « arabo-andalouse » (au Maghreb, on se contente de dire « andalouse »). C’est cette dernière que Nacer Hamzaoui présente dans le cadre qui fut le sien, c’est-à-dire dans les trois grandes capitales d’Al-Andalous, Grenade, Cordoue et Séville

Yamina Mechakra, par Fafia Djardem à la Semaine culturelle chaouïa à Lyon (septembre 2021) : la résistance des femmes,
Yamina Mechakra est la première écrivaine qui transgresse l’usage, habituellement réservé aux hommes, de pouvoir tenir un discours et d’écrire sur la guerre d’Algérie. Elle entreprend d’interroger son passé et son identité, en tant qu’ancienne colonisée, mais aussi en tant que femme.

Portrait de Yamina Mechakra

« ALGÉRIE : LES OURSINS DE MON ENFANCE » de Pierre Testud (Editions dAlbret 2019)
C’est un livre original que cet ouvrage de Pierre Testud, rassemblant souvenirs autobiographiques lointains de son village de Novi, aujourd’hui Sidi Ghiles, proche de Cherchell, le récit de retrouvailles récentes avec ses condisciples de l’école communale, et des notices historiques sur certains des événements qui jalonnent l’histoire de l’Algérie. Un vagabondage entre histoire et mémoire, qui rend au passage hommage à des personnages incarnant toutes des figures de résistants, de la Kahéna, à Abd el Kader, d’Abane Ramdane à l’aspirant Maillot, Maurice Audin et Henri Alleg et bien d’autres, moins connus, mais tout aussi admirables.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.