Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Projets que nous finançons > Jeunes Algériens et Français : du sport à l’éducation

Jeunes Algériens et Français : du sport à l’éducation

lundi 2 avril 2018, par Anne Doussin

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un projet innovant : la prévention et l’éducation par le sport et les échanges entre jeunes.

Lors d’un voyage de quatre membres de la 4acg à Mostaganem en 2014, nous avions rencontré les dirigeants d’un club de football d’un quartier populaire, qui souhaitaient un soutien à leur action en faveur des enfants et des jeunes.

Aider un club de foot ? Jamais vu à la 4acg…

Si le football est conçu et utilisé comme un moyen populaire pour éduquer les enfants et les jeunes, pour lutter contre la délinquance, mobiliser et responsabiliser les familles dans ce quartier du Colonel Lotfi, quartier défavorisé de Mostaganem, créer des liens de fraternité et des échanges entre jeunes de nos deux pays, ce serait un projet innovant pour l’association.

Le club FSM (Feth Sari Mostaganem)

Créé en 1958, ce club était en sommeil… Jusqu’en 2004 où des efforts ont été déployés par un groupe d’acteurs au niveau du quartier pour mettre en place un projet sportif et éducatif pour les jeunes du quartier, par le biais de FSM. Leur demande à l’époque : les aider à former des entraîneurs
La situation a bien évolué ! Actuellement le club compte 150 joueurs de 10 à 18 ans. Les entraîneurs sont formés, et un ancien joueur du club, Adda, formateur de professeurs d’EPS et de différents sports à l’université de Mostaganem, a rejoint l’équipe dirigeante. D’ailleurs, parmi les éducateurs sportifs du club FSM, plusieurs sont d’anciens joueurs motivés pour participer tant au projet sportif qu’éducatif du club. Le plus ancien, qui dirige les enfants depuis de nombreuses années et court toujours sur le terrain, est âgé de 61 ans.
La demande du club a évolué : il désirent maintenant créer des liens, des échanges entre deux clubs pour mieux se connaître, mieux se comprendre, ouvrir l’esprit des plus jeunes à la découverte.

Quel club trouver en France ?

Difficile de travailler avec des clubs de quartier dont les bénévoles sont déjà débordés. Nous allions renoncer quand la chance nous a souri.
L’adjoint aux sports de la ville de Nantes est algérien, il nous a mis en contact avec le président du SCN (Sporting Club de Nantes), Jeremy Hadjres, féru de foot et… d’éducation vers les jeunes, et Samuel Khalfallah, éducateur sportif. Un plus dans ce projet : tous les deux ont des origines familiales algériennes.
Le club SCN est implanté sur un quartier populaire difficile de Nantes, la plupart des familles sont issues de l’immigration, le taux de chômage y est important… Un quartier où les jeunes sont confrontés au décrochage scolaire, et peuvent être tentés par la délinquance et la drogue.
L’objectif : « Utiliser le foot comme moteur à la réussite scolaire » nous dit Jeremy. Différents moyens sont mis en place : un carnet personnel de correspondance entre le collège et les éducateurs du club… pas de travail scolaire assidu, pas de participation au prochain match… Les devoirs doivent être faits avant l’entraînement etc… Et cela marche ! Il s’agit aussi de créer de la cohésion sociale.

Il nous a semblé évident que les deux clubs avaient des objectifs et des valeurs en commun, et qu’une coopération serait possible.

Une équipe du FSM entourée des dirigeants, des éducateurs sportifs français et des membres de la 4acg venus les rencontrer
Clic image zoom

Direction Mostaganem pour une prise de contact de quatre jours.

Jeremy et Samuel sont partis accompagnés par trois membres de la 4acg. Ils ont immédiatement sympathisé avec les responsables et les éducateurs sportifs, ils se sont retrouvés sur les objectifs prioritaires d’éducation et de prévention. La joie des jeunes joueurs algériens était spectaculaire : ils se sont sentis valorisés, reconnus, encouragés. Ils débordaient d’énergie lors des échauffements et les matchs auxquels nous avons assisté !
De plus, Jeremy et Samuel n’étaient pas venus les mains vides : des maillots et des ballons offerts en cadeau ont rendu la fête encore plus belle.

Parlons avenir :

Les contacts sont pris, les liens sont tissés.
Chaque année à Nantes au mois de mai, un tournoi est organisé pour les jeunes joueurs, la Naoned Cup, à l’attention des jeunes footballeurs U9 (moins de 9 ans). En 2017, 400 petits sportifs, de 48 équipes françaises et étrangères, ont participé à deux jours de tournois.
Alors en 2019, le SCN souhaite recevoir une équipe U9 de Mostaganem, avec pour les petits joueurs un accueil dans les familles maghrébines du quartier de Malakoff. Cette participation à la Naoned aurait certainement un impact positif pour l’ensemble des joueurs du club FSM.
Le projet correspond bien aux objectifs de l’association tels que définis lors de la dernière AG : développer des actions en direction des jeunes, créer des liens de fraternité entre nos deux pays.

JPEG

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.