Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > L’assemblée générale 2021 vue par Jean Sadoux : un petit air de (...)

L’assemblée générale 2021 vue par Jean Sadoux : un petit air de Manosque

vendredi 8 octobre 2021, par Michel Berthélémy , Jean Sadoux

Version imprimable de cet article Version imprimable

Comme d’habitude, cette AG fut une magnifique rencontre de tous les instants. Beaucoup d’amitié, énormément d’authenticité et au moins autant de chaleur humaine ont constitué le décor vivant de nos travaux, de nos réflexions, de nos enrichissements en tous genres, de nos émotions et de nos émerveillements.

Des points très positifs qui montrent que la 4acg n’a jamais été aussi efficace et rayonnante.
- Un rapport d’activité du CA pour ces deux dernières années adopté à l’unanimité moins 4 abstentions et un quitus donné à l’unanimité à notre trésorier pour son rapport financier.
- Des engagements financiers importants en 2020 et 2021 (même s’ils sont insuffisants) auprès de nos partenaires montrent que sur le plan de la trésorerie nous n’avons pas eu à trop souffrir de la crise sanitaire (ne serait-ce que parce que plusieurs activités comme l’AG de 2020 par exemple n’ont pu se tenir).
- Des rapports d’activité des régions qui regorgent de trésors et d’expériences souvent modélisables pour être reproduites ailleurs.
- De riches débats et échanges sur l’avenir de la 4acg (en ateliers puis en grand groupe)… concluant à un quasi-consensus (aucun vote sur ce point n’était à l’ordre du jour) pour continuer la 4ACG telle qu’elle vit et donne du fruit actuellement et de prévoir simplement une adaptation progressive de ses statuts (comme la modification déjà votée en mars 2019 avec la suppression des collèges « Anciens appelés » et « amis »… et comme l’élargissement de 12 à 15 membres du CA), avec une recherche accrue de nouveaux adhérents et de nouvelles sources de financement, un changement de nom à terme et, si les circonstances le permettent, l’évolution vers une association franco-algérienne…
En tout cas, il n’est nullement question d’envisager une disparition de la 4acg, même lorsque tous les anciens appelés nous auront quittés, ce qui n’est de toute façon ni pour demain ni pour après-demain. Haut les cœurs et que vive la 4acg !
- La création (à l’étude) d’une commission « Communication interne et externe » (quelques personnes se sont montrées intéressées) justement pour faciliter davantage nos échanges à l’interne et, à l’externe mieux nous faire connaître pour augmenter notre audience autant que notre rayonnement… et nos ressources !
- L’élection de deux nouveaux membres au CA (reste un poste à pourvoir) en la personne de deux femmes qui ont adhéré assez récemment et dont le parcours singulier, enraciné profondément, chacun et de manières différentes dans l’Algérie, laisse présager un bel investissement au sein de notre association.

Deux films ont marqué l’assemblée

Deux films extraordinaires, en présence de leurs réalisateurs respectifs, on beaucoup marqué les participants :
« Ne nous racontez plus d’histoires », réalisé par un jeune couple franco-algérien raconte, documents et interviews à l’appui, ce qu’avait été la guerre d’Algérie dans les familles algériennes et dans les familles françaises (à commencer bien sûr par leur propre famille). Témoignage magnifique et sensible qui, à lui tout seul, fait beaucoup pour la réconciliation entre nos deux peuples. Il est signé de Carole et Fehrat Mouhali et disponible sur DVD.

Dans « Ce que la guerre a fait de nous » le réalisateur s’adresse à son père, ancien d’Algérie, avec lequel il n’a jamais pu parler de cette période. C’est bouleversant. Le film est aussi une magnifique compilation de témoignages de plusieurs anciens appelés de la 4acg. Il est signé Romano Botinnelli et sera diffusé sur France 3 Aquitaine le 18 octobre prochain à 22 h 50.

Samedi soir, un spectacle mémorable dont on aurait pu croire qu’il a été créé à l’intention de la 4acg ou du moins de tous ceux qui sont « contre la guerre ».
L’ensemble vocal « Plain-Chant » nous a fait vivre une heure et demie d’émotion profonde par son interprétation magistrale des chansons des poilus de la Grande Guerre, et des textes somptueusement déclamés de Jean Giono, natif de Manosque ! Le spectacle s’intitule « La Ballade des Massacrés ». La meilleure illustration de ce formidable ensemble vocal trouvé sur Internet :
https://www.le-castellet.fr/expos/expositions-precedentes/2016-centenaire-14-18-la-ballade-des-massacres

Le groupe Plein-Chant

Et pour clore cette magnifique AG, un témoignage aussi extraordinaire que bouleversant sur l’actualité algérienne d’un ami algérien en exil en France, acteur éminent de la résistance actuelle du Hirak. Il était accompagné de sa charmante fille de 19 ans qui (m’a-t-elle dit au cours d’un bref échange où je la félicitais) est bien consciente d’avoir hérité à 100% de l’esprit révolutionnaire et militant de ses parents… Témoignage terrible mais aussi plein d’espoir. Avec cette idée force que le Hirak (Hirak en arabe signifie « mouvement » !) en Algérie n’est que la continuité de la guerre de libération : celle-ci n’a été que très partiellement gagnée en mars 1962 : « Lors de la proclamation de l’indépendance, nous nous sommes libérés par la réappropriation de nos terres… mais nous n’avons pas obtenu la libération des citoyens puisque les fruits de la révolution ont été volés par une petite caste oligarchique soutenue par les militaires ».

Mais selon notre ami intervenant, le pouvoir actuel, tôt ou tard tombera pour plusieurs raisons cumulées : les jeunes et les femmes sont parties prenantes (et de quelle façon !) du mouvement de protestation, toutes les classes sociales s’y retrouvent, le mouvement est national et présent dans tout le pays… et surtout, au grand dam du pouvoir en place, il est pacifiste ! Cet ami, condamné à un an de prison par le pouvoir algérien, a été ovationné par toute l’assemblée.

Jean Sadoux (adhérent Maine-et-Loire)

Les participants à l’AG
Cliquer sur la photo pour l’agrandir

Photo Christian Travers

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.