Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Occitanie > Trois évènements à Millau pour le 60e anniversaire de la fin de la guerre (...)

Trois évènements à Millau pour le 60e anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie

jeudi 17 novembre 2022, par Michel Berthélémy

Version imprimable de cet article Version imprimable

Un film, une conférence, une exposition, pour commémorer le soixantième anniversaire de la fin de la guerre d’Algérie, l’équipe 4ACG aveyronnaise avait convié les habitants de Millau à un évènement en trois temps.

par Michel Berthelemy

Le film - C’est Romano Bottinelli qui a ouvert le bal en présentant, le 25 octobre au cinéma de Millau, l’émouvant film documentaire qu’il a réalisé en mémoire de son père, ancien appelé qui n’avait jamais parlé de ce qu’il a vécu à ses enfants. Avec « Ce que la guerre a fait de nous », Romano tente de nouer un dialogue qui n’a jamais eu lieu. En rencontrant et interrogeant d’autres appelés, il cherche à dessiner un portrait sensible de ce père obstinément muré dans son silence. C’est plein d’émotion et de souffrance secrète.

La conférence - Les souffrances de la guerre étaient au cœur de l’intervention de Claire Mauss-Copeaux et de Florence Beaugé. En une conférence à deux voix, l’une et l’autre ont évoqué les viols et les violences dont a été victime le peuple algérien, en particulier les femmes.
Historienne de la guerre d’Algérie, Claire Mauss-Copeaux s’attache aux faits en privilégiant les témoignages oraux. Pour son livre « Appelés en Algérie, la parole confisquée » (Hachette 1999, Pluriel 2002), elle a rencontré longuement des appelés et fait parler certains d’entre eux pour la première fois depuis leur retour. Sa quête est la mémoire sensible des « évènements », celle que l’on ne retrouve pas toujours dans les ouvrages historiques académiques. Dans son intervention, ce mardi 8 novembre, elle avait choisi d’analyser des photos prises par des appelés, en s’attachant à reconstituer le hors-cadre, le contexte invisible mais bien présent de chacune d’elles.

Florence Beaugé connaît bien l’Algérie. Journaliste au quoridien Le Monde, longtemps chargée des pays du Maghreb, elle avait choisi de parler plus spécifiquement des femmes dans la guerre, particulièrement des viols dont nombre d’entre elles ont été victimes. Quand, dans les années 2000, elle a publié une série d’articles sur le sujet, elle a lancé une véritable bombe. En rencontrant notamment Louisette Ighilariz, violée et torturée par les militaires français en 1957, et en faisant parler les généraux Massu, Bigeard et Aussaresses. elle a levé un véritable tabou. L’écho considérable de ses articles a réveillé alors la société française, qui a enfin pris conscience des crimes commis en Algérie. L’onde de choc a eu pour effet de révéler enfin ce que beaucoup, parmi les différents groupes communautaires préféraient laisser dans l’ombre.

L’expo - Parallèlement à ces deux évènements, a été inaugurée au Centre Costantini de Millau une exposition ayant pour thème les camps d’assignation à résidence surveillée du Larzac. On sait que le plateau du Larzac a « accueilli » successivement au cours du 20e siècle un camp d’entraînement des volontaires étrangers (1939-1940), les troupes allemandes (1943-1944), les prisonniers allemands (1945-1948), les Algériens assignés à résidence « rapatriés » en 1962 et enfin, à partir de cette date, les Harkis ayant pu échapper aux représailles en Algérie.
L’idée centrale de l’exposition est non seulement de mettre en lumière les conditions indignes dans lesquelles vivaient les assignés à résidence, mais aussi de faire un parallèle avec les Centres de Rétention Administrative (CRA) dans lesquels sont enfermés actuellement sur notre territoire les étrangers faisant l’objet d’une décision d’éloignement dans l’attente de leur renvoi forcé.

Nous reviendrons très prochainement plus en détail sur les interventions de nos deux conférencières, que, sans attendre, nous remercions ici vivement pour leur présence.

https://www.millavois.com/2022/11/13/millau-guerre-dalgerie-une-double-exposition-a-la-salle-costantini/

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.