Association des Anciens Appelés en Algérie et leurs Ami(e)s Contre la Guerre

Accueil > Vie de l’association > Vie des régions > Morts inutiles, qui ont peut-être malgré tout fait germer la vie…

Morts inutiles, qui ont peut-être malgré tout fait germer la vie…

jeudi 24 février 2022, par Anne Doussin , Pierre Daumas

Version imprimable de cet article Version imprimable

Pierre Daumas, adhérent à la 4acg, partage sa réponse au courrier d’un lecteur dans Ouest France « Morts pour la France ou Morts inutiles ? »

Dans le courrier des lecteurs du 10/10/2022, j’ai lu avec intérêt la réflexion de D.R., avec comme titre « Morts pour la France dans l’anonymat ».
Cet article me ramène 64 ans en arrière, en 1958, quand j’avais 12 ans. C’est en effet le 06/10/1958 que mon frère ainé a été tué en Algérie, à Soukh-Arrhas, près de la frontière tunisienne, avec trois autres soldats. Il y était parti seulement 4 mois avant, en tant qu’appelé dans le cadre de son service militaire. Ses obsèques ont eu lieu plusieurs mois plus tard, dans ma petite ville du Loir-et-Cher, lorsque son corps a été rapatrié.
Mort pour la France ? Cela a bien sûr été affirmé dans les discours officiels…Non, pas mort pour la France, puisque l’on ne faisait pas la guerre pour sauver notre pays, mais pour s’opposer au désir légitime de l’indépendance du peuple algérien.
Je ne suis pas naïf, l’accès de l’Algérie à l’indépendance ne pouvait que très difficilement se réaliser dans un climat serein et en brûlant certaines étapes. Mais que d’occasions ratées, de temps perdu, de manque de courage politique pour préparer et réaliser une indépendance qui, de toute évidence, ne pouvait qu’advenir, de gré ou de force, dans une volonté commune de construction ou dans la guerre.
Morts inutiles, oui je le pense.
Cette mort de mon frère, et d’autres évènements dans ma vie, m’ont fait aimer ce pays qu’est l’Algérie ainsi que des algériens qui sont devenus des amis.
C’est sans doute aussi pour cela que j’ai adhéré sans hésiter à la 4ACG (Association des appelés en Algérie et leurs amis contre la guerre), créée voici plus de 15 ans par des anciens appelés qui mobilisent leur retraite d’anciens combattants pour financer des actions de développement auprès d’associations en Algérie, et qui témoignent dans les établissements scolaires en France, avec le souci de développer la fraternité et la réflexion sur la guerre et l’esprit de paix.
Morts pour la France ? Non. Morts inutiles, oui certainement…mais qui ont peut-être malgré tout fait germer la vie…

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.